Accueil des mineurs isolé.es : communiqué de SolMiRé


Doubs

Mineurs isolés non-pris en charge : une première mise à l’abri bienvenue !

Communiqué de presse – Besançon le 1er novembre 2023

Depuis le 4 octobre, une quarantaine de mineurs isolés rejetés à la rue par le Département du Doubs ont été mis à l’abri par la Ville de Besançon dans le bâtiment d’un bailleur social, avec l’aval de la Préfecture. Ainsi, après des mois d’errance sans aucune protection institutionnelle, ces jeunes, âgés de 13 à 16 ans, ont enfin pu accéder à un début de vie digne et à la sécurité dont ils ont besoin pour continuer leurs démarches de reconnaissance de minorité. C’est une première étape que les associations qui leur viennent en aide tiennent à saluer, car il était temps !

En effet, depuis plusieurs années, malgré les demandes répétées et les alertes, nous avions affaire à une fin de non-recevoir de toutes parts : Département, Etat, Ville… toutes les autorités se renvoyaient la balle, au motif que les mineurs non-reconnus comme tels par le Département (et qui, de ce fait, se retrouvaient à la rue sans aucune autre assistance que celle des citoyen.nes) ne relevaient pas de la compétence des uns ou des autres. Résultat : une vie d’errance et d’abandon, avec tous les risques sociaux et psychologiques encourus par cette population fragilisée !

Aujourd’hui, à Besançon, une situation nouvelle est donc en cours d’expérimentation ; elle est encore fragile, car il y manque des moyens humains d’accompagnement, mais elle est encourageante.
Avec le concours de toutes les parties prenantes, elle sera concluante et elle pourra encore être étendue à d’autres mineurs isolés, car ils sont nombreux à être actuellement à la rue et à ne bénéficier d’aucune
protection.

Qui sait ? Peut-être les gestionnaires de l’Aide Sociale à l’Enfance, qui relève du Département du Doubs, aidés par les services de l’Etat, parce que c’est aussi leur mission de protéger les populations vulnérables, entendront-ils l’écho de cette expérience bisontine et se laisseront-ils convaincre que notre société a tout à gagner à prendre en charge les jeunes qui vivent au milieu d’elle et ne demandent qu’à pouvoir y faire leur place.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des personnes réfugiées

[Doubs] Journée internationale des droits de l’enfant : Défendre le droit nécessite de défendre les faits

À l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant,
l’association Solmiré s’atache à gratter le vernis de la communication
du Département du Doubs. Refusant la « trumpisation » de la vie politique locale il nous semble crucial d’apporter au débat des éléments factuels et sourcés concernant l’accueil ou plutôt le non acueil des mineurs isolés étrangers.

Articles de la même thématique : Droits des mineurs réfugié·es