Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Rassemblement à Dijon contre la dissolution des Soulèvements de la Terre



Mercredi 19 avril, le conseil des ministres doit décider de la dissolution des Soulèvements de la Terre. Pour rejoindre le vaste mouvement de contre-dissolution, rassemblons-nous mercredi 19 avril à 19h place du Bareuzai !

  • Recul du gouvernement

    Encore une fois, le gouvernement recule sur la dissolution des Soulèvments de la Terre. Sous prétexte qu’il lui faille plus de temps pour préparer le dossier, le gouvernement n’a toujours pas dissout les Soulèvements de la Terre. Le rassemblement de ce soir place du Bareuzai à 19h est maintenu.

    JPEG - 140.1 ko
  • Le rassemblement est maintenu malgré l’interdiction

    La préfecture de Côte-d’Or, dans un délire orwellien, interdit désormais tout rassemblement qui peut avoir lieu à Dijon. Après l’interdiction du rassemblement contre la réforme des retraites de lundi qui a été un fiasco pour la préfecture, elle continue en interdisant le rassemblement contre la dissolution des Soulèvements de la Terre ce mercredi soir à 19h place du Bareuzai. Il va de soi que les délires de la préfecture ne concernent personne d’autre qu’elle même et que le rassemblement aura bel et bien lieu.

Appel à contre-dissolution

Après le passage en force sur les retraites, il reste probable que Macron et ses ministres annoncent la dissolution des Soulèvements de la Terre mercredi 19 avril.

Face à cette menace, une centaine de comités ont déjà éclos partout en France appelant à des rassemblements. À Dijon, celles et ceux qui luttent pour le vivant, contre l’accaparement des biens communs, l’artificialisation des sols et autres projets imposés et inutiles sont invité.es à se rassembler place du Bareuzai mercredi 19 avril 2023 à 19h pour mener la contre-dissolution.

À Dijon, nous sommes aussi les Soulèvements de la Terre ! Nous sommes celles et ceux qui refusent le maintien de l’ordre des choses tel qu’il nous est imposé.

Rendez-vous mercredi 19 avril à 19h place du Bareuzai !

Amenons pancartes, affiches et panneaux pour nous rendre visibles !

Les « Soulèvements de la Terre », c’est la tentative de construire un réseau de luttes locales tout en impulsant un mouvement de résistance et de redistribution foncière à plus large échelle. C’est la volonté d’établir un véritable rapport de force en vue d’arracher la terre au ravage industriel et marchand.

Nous sommes des jeunes révolté·es qui ont avons grandi avec la catastrophe écologique en fond d’écran et la précarité comme seul horizon. Nous avons lutté contre la loi travail, les violences policières, le racisme, le sexisme et l’apocalypse climatique.

Nous sommes des habitant·es en lutte attachés à leur territoire. Des recours juridiques à l’action directe, nous avons arraché des victoires locales. Face aux bétonneurs, nos résistances partout se multiplient.

Nous sommes des paysan·nes. La France n’en compte presque plus. Nous nous efforçons d’établir une relation de soin quotidien à la terre et au vivant pour nourrir nos semblables.

Nous sommes : toi, moi, vous. Tous celles et ceux qui se sentent isolé-es et impuissant-es face à l’atomisation des luttes, aux difficultés d’agir, et à la voracité des possédants. Celles et ceux qui attendaient d’être plus nombreux-ses pour se battre. Voilà une occasion, pour rejoindre nos actions et nos réflexions, c’est le moment !

Nous sommes les Soulèvements de la Terre !

D’autres rassemblements ont lieu en Bourgogne-Franche-Comté :

  • à Besançon, 19h, sur la terrasse de la librairie l’Interstice ;
  • à Nevers, 20h, bar associatif Le Pot Commun.
JPEG - 283 ko

Plus de 90 000 personnes ont déjà déclaré leur adhésion au mouvement, si vous n’avez pas encore adhéré, n’oubliez pas de signer et de diffuser la tribune Nous sommes les Soulèvements de la Terre.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Expropriations à Bure : pas un hectare de plus !

« Les Semeuses », collectif de maraîchage opposé à la construction du centre d’enfouissement de CIGEO à Bure dans la Meuse, dénoncent les projets d’expropriation qui menacent notamment les terres du collectif .

Articles de la même thématique : Manifestations

[Montbéliard] Frédéric Vuillaume encore en garde à vue pour avoir manifesté

C’est devenu malheureusement une habitude. Priver de liberté une personne pendant 16 heures pour avoir essayé d’exercer l’unique droit qui fait la différence entre un état autoritaire et une démocratie : le droit de manifester. Cela s’est passé à Montbéliard, lors de la venue du premier ministre, Gabriel Attal.