Opération policière au Castel : les sections syndicales sont révoltées



Suite à l’opération policière qui a mis en place la fouille systématique de tous les élèves entrant dans le lycée du Castel à Dijon le 26 mars, les sections syndicales FO, FSU et CGT du Castel ont publié un communiqué :

Les sections syndicales FO, FSU et CGT Educ’Action du lycée Le Castel sont révoltées, comme les élèves, par de l’opération policière réalisée le mardi 26 mars devant le Castel.

Nos élèves ont besoin de moyens en personnel enseignants, vie scolaire (cpe, aed, aesh,...), administratif, d’entretien.

Les réformes en cours ne peuvent que laisser des élèves au bord du chemin. Que va-t-on leur proposer après le tri qui va s’opérer avec le choc des savoirs ? un SNU ? Ce n’est pas en les stigmatisant lors d’opérations policières devant leur établissement que l’on va leur ouvrir des perspectives d’avenir !

Il est significatif, voire inquiétant, que le premier établissement scolaire à subir cette opération médiatique soit un établissement recrutant essentiellement dans des quartiers populaires.

Nous demandons des moyens pour l’Éducation Nationale digne de ce nom pas pour le SNU !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Lycée

Articles de la même thématique : Police

Gomni

Vacarme en réunion #1 / Émission du 8 septembre 2013
Mutineries en Eure-et-Loire, historique des squat de migrants à Dijon, retour sur l’expulsion d’une boucherie occupée, boite à outils sur les expulsions de logements occupés sans droit ni titre.

Noyade de Check Camara : le procureur protège la police

Le 7 juillet dernier, Check Camara, 18 ans, se fait courser par la police. Le 10 juillet, il est retrouvé noyé dans le canal de Bourgogne. Lundi 20 novembre, le procureur de la République classe l’affaire Check Camara sans suite.