Assemblée Générale des étudiants



À l’appel de Solidaires Etudiant.e.s Dijon

Mardi 26 novembre 2019 de 12h à 14h
Salle R27A Bâtiment Droit-Lettres, campus Mirande

Assemblée Générale des étudiants contre la précarité étudiante et pour la grève du 5 décembre.

PNG - 150 ko

LA PRECARITE TUE
Nos vieux se font voler leurs retraites : Baisse des pensions, destruction du système de solidarité
Notre avenir n’est pas garanti : Des tafs de merde sous-payés ou dénués de sens, durcissement de la sélection à l’université.
Notre présent est morne : Le formatage des cours, la psychose des examens et l’isolement social.
• 13,5 % des étudiant.e.s renoncent à des soins pour des raisons financières.
• 46% des étudiant.e.s sont contraint.e.s de travailler pour financer leurs études.
(Selon l’Observatoire National de la Vie Etudiante)

ALORS MAINTENANT ON FAIT QUOI ?
On en parle... Le mardi 26 novembre 2019 en salle R05 (D/L)

Parce que ça nous concerne tou.te.s RDV dans le Hall Droit Lettres à 12h00
...Pour s’organiser... parce que les solutions doivent venir de nous
...On manifestera parce qu’il faut que ça cesse le 5 décembre 2019

Ce n’est qu’un début, à nous d’écrire un autre futur



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme étudiant

La jeunesse, le gouvernement s’en fout : appel à manifestation

La précarité étudiante n’est pas un fait nouveau, nous nous battions déjà contre mais la situation s’aggrave. De plus en plus de jeunes doivent survivre sous le seuil de pauvreté. Cette situation plonge de nombreux.se.s jeunes dans une détresse psychologique forte.

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites