[Besançon] Parce que la Justice ne suffit pas : Soutenons La Meute !


Doubs

En octobre dernier a eu lieu le procès de Guillaume Dujardin, metteur en scène et professeur en DEUST Théâtre à Besançon, une formation de deux ans post-bac autour du théâtre. Face à lui 10 de ses ancien.nes étudiant.es le poursuivent pour agressions, harcèlements et/ou chantages sexuelles. La force des dizaines de témoignages appuyant ces plaintes et la puissance collective ont amené à la condamnation de Guillaume Dujardin mais ce dernier a décidé de faire appel.

La Meute ce sont elleux mais c’est aussi le titre de leur projet : iels ont décidé de ne pas se limiter au plan juridique dans cette bataille. Une cinéaste, metteuse en scène et comédienne, leur a proposé de réaliser un documentaire qui retrace leurs histoires communes, leurs vécus avant, pendant et après le procès. Dans ce documentaire, iels nous parleront du moment où iels ont décidé de sortir du silence, de ce qui les a motivé.es et de comment iels ont su gérer cette situation ensemble. Iels y raconte leurs doutes, leurs choix, leurs difficultés, leurs ressentis, leurs évolutions tout au long de ces dernières années. Ce projet inclus également la mise en scène d’un pièce de théâtre tirée de leur histoire.

Si on vous sollicite ici pour les soutenir ce n’est pas seulement dans un intérêt personnel ou de charité mais plus largement dans un intérêt féministe et politique. Dans le but d’encourager la prise de parole et l’organisation collective par le biais de ce documentaire. Ce support pourrait en inspirer certain.es et donner de la force à d’autres qui se retrouvent ou pourraient se retrouver dans des situations similaires. Il ne s’agit pas de donner la recette magique dans ces moments-là mais d’en illustrer une possibilité et de découvrir plus profondément leur combat qui de fait cherche à dépasser le cadre juridique et institutionnel. Aujourd’hui on sait que bien trop souvent la Justice est décevante et inefficace face à la société patriarcale et ceux qui en profitent et la perpétuent. Il semble donc évident que face aux situations d’agressions sexuelles la réponse judiciaire institutionnelle et/ou carcérale n’est pas miraculeuse et n’engendre pas de changement systémique. Loin de nous l’idée de proposer une solution exacte mais le fait de chercher à se reconstruire collectivement et individuellement et de faire sortir ces affaires des tribunaux nous paraît faire partie de la solution. Pour le reste on peut commencer à compter sur la 4e vague féministe mondiale et l’organisation autonome et collective des femmes qui montent en puissance.

Pour en revenir au projet, il n’est pas sans coût personnel, émotionnel mais pas non plus sans coût financier, c’est pourquoi une cagnotte en ligne a été lancée dans le but de les soutenir dans la réalisation.

Dans ce lien, vous pourrez trouver la cagnotte ainsi que de plus amples détails sur La Meute.

Évidemment le soutien financier n’est pas le seul moyen de soutien possible, pensez à partager la cagnotte et l’appel à soutien autour de vous, dans vos réseaux !

Une mini teaser est également en ligne :

https://vimeo.com/478505851

Pour que La Meute grandisse et s’agrandisse : soutenons les !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

Grève et manifestation des sages-femmes

Pour la 4e fois cette année, les sages-femmes CFDT de Côte-d’Or seront en grève. Le 7 octobre, en soutien au mouvement de grève national, elles descendront dans la rue pour défendre leur profession. Mais leur colère dépasse de simples revendications personnelles ou locales. Car des conditions de travail des sages-femmes dépendent le bien-être des femmes qu’elles prennent en charge.

Articles de la même thématique : Violences sexuelles