[Besançon] Victoire pour Laye et son patron : l’apprenti boulanger sera régularisé !

La nouvelle a été annoncée en milieu de semaine : Laye Fodé Traoré va être régularisé, et il va reprendre son apprentissage dés mardi.
L’histoire de ce jeune apprenti boulanger guinéen, et de la grève de la faim entamée par son patron pour lui permettre de rester en France, est parvenue a briser le mur de l’indifférence qui entoure habituellement de telles situations. L’histoire a été relayée dans toute la sphère médiatique, de la fachosphère aux mass media, des élus locaux aux députés européens. La ministre du travail Élisabeth Borne elle-même a du s’exprimer sur le sujet.
Si cette lutte se termine bien pour Laye Fodé Traoré, de nombreux autres jeunes - et moins jeunes - continuent de vivre des situations similaires. La lutte pour la régularisation des sans-papiers continue !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des migrants

Abrogation urgente de l’OQTF de Issiaka Tiréra

La Préfecture de Saône-et-Loire a décidé depuis le 29 avril 2021 d’obliger Issiaka à quitter le territoire français (OQTF) à cause d’un problème de document d’état civil, alors que le Mali est actuellement en pleine instabilité.

Non à l’expulsion de Salif Traoré !

Salif Traoré vit à Semur-en-auxois. Il est menacé d’expulsion sous prétexte que son acte de naissance ne serait pas valable. Une pétition est en ligne pour le soutenir !

Affaire Sato, un premier soulagement

Caractère infondé des accusations de fraude et annulation de l’obligation de quitter le territoire, un premier soulagement permettant ainsi à Sato de reprendre une vie normale auprès de ses proches, ses amis, ses collègues de travail et de formation.