En décembre à la bibliothèque des Tanneries...



Le genre dans l’espace public, pendant le Covid-19, les masculinités militantes à la « Belle Époque », l’afro-transidentité, et un manuel à destination des hommes (cis hétéros) pour devenir moins con : en cette fin d’automne la bibliothèque étoffe son rayon féminisme (il en avait bien besoin). Et aussi : la biographie d’un mouvement révolutionnaire sous le Chili d’Allende, et un essai sur le capitalisme carcéral.

JPEG - 38.2 ko
Naissance d’une révolution.

Histoire critique du MIR chilien
Eugénia Paliéraki
Éditions terre de Feu

Ce livre constitue la première biographie de l’organisation révolutionnaire chilienne. Avant son anéantissement par le Coup d’État de Pinochet le 11 septembre 1973, le Chili a vécu une révolution sociale hors du commun. L’un de ses protagonistes majeurs était le MIR, organisation atypique dont le présent ouvrage fait la généalogie. Des origines universitaires à la direction du mouvement, l’histoire d’une génération militante se dessine. L’ancrage dans les quartiers, le recours à la violence ou encore le rapport aux institutions : autant de questions stratégiques clés qui jalonnent le propos et demeurent pertinentes, un demi-siècle plus tard, alors que le Chili connaît de nouveaux soulèvements populaires.

Préface : Marcelo Casals
Postfaces : Luis H. Thielmann, Carmen Castillo

Merci aux éditions terres de Feu pour leur don. Nouvelles venues dans le monde de l’édition, les éditions terres de Feu cherchent à faire circuler des textes de critique sociale, à faire vivre les luttes passées et présentes, les possibilités émancipatrices qu’elles recèlent.

L’histoire sociale y occupe une place de choix de même que les cultures populaires souvent délaissées par les sciences humaines critiques. En dehors de la référence évidente à l’Amérique latine, nos terrains de jeux seront donc multiples : l’histoire de lieux emblématiques et atypiques, méconnus ou le plus souvent oubliés, au sein desquels un pas de côté se fait.

Avec cette maison d’édition, l’idée est également de mettre en dialogue des traditions politiques différentes, dans une approche de transmission. Seront mis en avant des matériaux, des fragments de moments ou situations. De même, nous accordons une attention particulière aux témoignages, aux parcours de protagonistes. Relier petite histoire et grande histoire est une nécessité. [1]

PNG - 17.4 ko
Hardi Compagnons

Masculinités et virilité anarchistes à la Belle Époque
Clara Schildknecht
Libertalia

Cet ouvrage aborde d’une façon novatrice, par le prisme de la domination de genre, un sujet d’études déjà défriché par les historien·nes : la constellation anarchiste française, dans ses diverses composantes (syndicalistes, illégalistes, milieux libres), entre 1871 et 1920.
On y croise Ravachol et la bande à Bonnot, Émile Pouget, Louise Michel, Rirette Maîtrejean, Vigo, Libertad, Madeleine Pelletier, Germaine Berton, E. Armand, Henriette Roussel...
L’autrice analyse le rapport à la violence souvent héroïsée et s’interroge sur la glorification virile, l’homophobie et la phraséologie misogyne qui avaient trait dans le milieu. Elle aborde la réappropriation des marqueurs de virilité par certaines militantes, le paraître libertaire, les tentatives d’égalité. Ce faisant, elle propose une relecture stimulante et passionnante de ces années charnières.

JPEG - 24 ko
Le genre pendant la covid 19

Lucile Girard, Maud Navarre, Georges Ubbiali (dir.)
L’Harmattan

Quel est l’impact de la crise sanitaire sur les relations entre les femmes et les hommes ? Les femmes ont été mobilisées en première ligne pour les emplois dits « essentiels » (soignantes, caissières...). Sollicitées au sein des foyers, elles ont assuré la continuité pédagogique en faisant l’école à la maison et elles ont pris soin de leur famille confinée en assurant encore une fois l’essentiel des tâches domestiques.
Les différentes contributions de chercheurs et acteurs sociaux rassemblés dans ce livre montrent comment la situation inédite créée par la Covid-19 a renforcé les inégalités de genre, au détriment des femmes principalement.

JPEG - 15.8 ko
Le genre dans l’espace public

Maud Navarre, Georges Ubbiali (dir.)
L’Harmattan

Dans un monde parfait, l’espace public serait partagé par toutes et tous, selon la volonté de chacun et indépendamment du sexe. Or, les espaces publics ont un sexe implicite, souvent masculin. Au quotidien, les femmes rencontrent des difficultés : harcèlement de rue, aggressions sexuelles, équipements publics plus souvent conçus par et principalement pour des hommes (skateparks, stades, boulodromes, etc.)...
De nombreux obstacles apparaissent et limitent le partage équitable des lieux communs, qu’il s’agisse des places publiques, des équipements de loisir ou encore des transports individuels et collectifs. Pourquoi ? Comment faciliter l’accès et le partage de l’espace public par tous et toutes ?
Ce livre apporte des analyses concrètes et propose des réponses à ces questions. Il rassemble des contributions inédites de chercheurs (géographes, sociologues, etc.) et de spécialistes des questions de genre et d’urbanisme. Il prolonge de manière analytique les transformations les plus actuelles de la pensée et de l’aménagement des espaces publics.

PNG - 16.6 ko
À travers les lignes

Textes politiques
Éric Hazan
La Fabrique éditions

La situation du Livre, l’islam en France, Paris, l’histoire révolutionnaire du XIXe siècle, Israël, Nuit debout : pendant les quinze dernières années, Hazan a écrit sur ces sujets et sur d’autres, dans les medias les plus divers depuis Le Monde jusqu’au site Lundi matin. Classé par ordre chronologique, cet empilement peut produire un effet kaléidoscopique dont le sens serait comme émietté́. Mais il montre surtout ce que donne le passage du temps sur des points qui restent actuels au fil des années. Il témoigne en tout cas d’une certaine obstination, d’une position constamment animée par le souci de subvertir « nos valeurs » et les fondements de l’ordre établi.

JPEG - 25.7 ko
Capitalisme carcéral

Jackie Wang
Éditions Divergences

Jackie Wang pose une question cruciale pour comprendre ce qui se passe actuellement aux États-Unis : comment un réseau carcéral et des appareils de répression policiers s’articulent-ils à la violence de l’économie et du racisme ? S’agit-il de la continuation directe, sous un autre visage, du système d’esclavage qui perdura jusqu’au XIXe siècle et sur lequel se sont fondés les États-Unis d’Amérique ? Est-ce un système de gestion des populations «  surnuméraires  », déclassées dans l’impossible course à l’American Dream du fait de leur position dans la hiérarchie sociale ? Les nouvelles formes de contrôle n’ont pas pour seul objet de mettre au pas les gens de couleur, mais aussi de les exploiter et d’en tirer profit en les enfermant dans le cercle vicieux de la dette. Au cloisonnement racialisé des populations s’ajoutent de nouveaux dispositifs comme les bracelets connectés ou les algorithmes de prédiction des crimes, qui font des villes de véritables prisons à ciel ouvert. Ce livre nous plonge au cœur de l’enfer du capitalisme américain, de ses logiques sécuritaires et de ses processus de racialisation des corps.

Traduit de l’anglais par Philippe Blouin

JPEG - 18.8 ko
Afrotrans

Perspectives. Entretiens. Poésie. Fiction.
Collectif
Cases rebelles éditions
« Au croisement étoilé de la négritude et de la transidentité, l’accidentelle et lumineuse poésie de nos vies lancée au monde. »

Dans cet ouvrage collectif, la parole est donnée exclusivement à des personnes trans noires, vivant en France pour la grande majorité. Ce recueil coordonné par Michaëla Danjé, femme trans membre et co-fondatrice de Cases Rebelles, contient des essais, de la fiction, de la poésie, des interviews, etc. Ce livre est constitué d’une multiplicité de voix, de perspectives et d’expériences diverses. Différentes générations sont également représentées. AfroTrans est beau, complexe, riche de lumière, d’amour et de force !

JPEG - 13.5 ko
Comment devenir moins con en dix étapes

Quentin Delval
Hors d’atteinte

Votre compagne, mère, sœur, tante, collègue, salariée, amie, plan cul, amante ne peut plus vous voir en peinture ? Rendez-lui service : lisez ce livre. Promis, ça vous fera du bien à vous aussi.

Loin d’un traité sur la masculinité ou la nécessité de ne pas être viril, d’une leçon de morale culpabilisante ou d’une nouvelle théorie promettant de révolutionner les relations femmes-hommes, ce livre parle de situations concrètes et quotidiennes que nous traversons tous et propose des solutions ambitieuses et réalistes.

Né en 1979, Quentin Delval a notamment travaillé comme formateur en milieu carcéral, chercheur universitaire et au sein de divers organismes promouvant la diversité et l’inclusion. Depuis plusieurs années, il tente en toute humilité de devenir moins con.


Merci à tou·tes les donnateur·ices !

Prochaine permanence de la bibliothèque : mercredi 20 décembre, 16h-20h.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Lectures

Livrosaurus Rex - Festival du livre et des cultures libres

Livrosaurus Rex, Le festival du livre et des cultures libres se tiendra les 18 et 19 mai 2024 à l’espace autogéré des Tanneries, à Dijon. Cette année, le thème des discussions portera sur la critique des technologies et de l’industrialisation du monde.

En avril à la bibliothèque des Tanneries...

Ce mois-ci dans nos rayonnages : critique de l’urbanisme, poésie anti-nationale, un récit d’une vie en taule, et des analyses historiques des insurrections arabes, de la colonisation de l’Algérie, et de la création du peuple juif. Et le mercredi 24, rencontre avec l’autrice de Tupamadre, récit d’une enfant de guerillera Tupamaros.

En mars à la bibliothèque des Tanneries...

Des critiques de l’urbanisme, du capitalisme ou du spécisme, et le lancement d’un premier cercle de lecture thématique animé par des membres de la Chouchou, qui nous présenterons leurs meilleurs livres de cuisine !

Articles de la même thématique : Contre-culture

Programme perpétuel des Lentillères

Envie d’arreter le capitalisme ? De faire du pain ? Ou d’en apprendre plus sur les zappatistes, de faire du maraîchage, d’écouter un bon concert de punk, de réparer ton vélo, d’apprendre à conduire dans une auto-école buissonière ? Voici toutes les activités rejoignables du quartier libre des Lentillères ! Dans ce programme perpetuel de l’année 2024, les collectifs du quartier t’expliquent comment et pourquoi les rejoindre.. à toi de jouer !