[Dijon] Les personnels du collège des Lentillères mobilisés



Communiqué de presse

Nous, les personnels mobilisés du collège des Lentillères, exigeons un plan d’urgence pour l’Ecole qui passe par une une augmentation du point d’indice, la baisse des effectifs en classe, un recrutement massif d’AED et d’AESH sous statut, la fin des emplois précaires dans l’Éducation nationale, l’abandon des réformes du bac, une rénovation du bâti...

Nous demandons une reconnaissance et une revalorisation des métiers de l’éducation, que cesse le mépris de la part de l’institution, afin d’accompagner les élèves dans leurs apprentissages et leur épanouissement.

Les personnels mobilisés du collège des Lentillères



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Éducation Nationale

Rentrée dans le flou et dans l’inquiétude

La CGT Educ’action revendique un plan d’urgence pour l’École avec des moyens humains et matériels suffisants pour aborder cette rentrée sereinement. Elle appelle les personnels à se réunir en heure d’information syndicale dès les premiers jours de la rentrée et à se mettre massivement en grève le 23 septembre pour construire une mobilisation dans la durée.