[Dijon] Une centaine d’enseignant·es devant le rectorat



À l’appel de Sud, la FSU, la CGT et Force Ouvrière, une centaine d’enseignant·es se sont rassemblé·es devant le rectorat le 23 septembre.

« La rentrée se fait dans des conditions extrêmement difficiles. Il y a des classes à 30 élèves en maternelle, les écoles élémentaires et les collèges également. Le ministère a redéployé des postes dans certains secteurs du premier degré mais il les a pris sur les collèges et les lycées. En lycée c’est la pagaille parce que le nouveau bac Blanquer a fait éclater les groupes de classes et donc plus personne ne comprend vraiment comment cela fonctionne. [...] Nous avons une crise de vocation, une crise de recrutement et une crise de démission parmi nos jeunes collègues. Le Ministère n’a pas correctement anticipé la rentrée avec cette crise sanitaire. » a déclaré un gréviste à Infos-Dijon [1].



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Articles de la même thématique : Éducation Nationale

Rectorat de Dijon : un plan d’action égalité femmes/hommes au point mort

A l’occasion du 8 mars, et du séminaire dédié à l’égalité le 1er juin, le rectorat de l’académie de Dijon a communiqué sur la déclinaison localement du plan national d’action sur l’égalité femme-homme et la lutte contre les violences. La CGT Educ’action de l’académie de Dijon estime qu’il est grand temps que cette politique soit appliquée dans notre académie, alors que le plan national a été voté et signé il y a plus d’un an et demi.

Les syndicats dénoncent le recrutement d’enseignant·es par job dating

Communiqué départemental intersyndical sur les recrutements par job dating dans l’académie. Le recrutement par job dating c’est l’ubérisation du métier d’enseignant. C’est un pas de plus vers une privatisation de l’école. Les organisations syndicales signataires demandent audience au Rectorat le 28 Juin en fin de matinée et appellent à un rassemblement/conférence de presse à 9h le mardi 28 juin devant Pôle Emploi Nord.