Fête de la Musique à Dijon entre menace, intimidation et gazage



Cette année, la fête de la musique a été marquée à Dijon par l’arbitraire et les violences policières.

Hier (mardi 21 juin ndlm), nous étions dans les rues de Dijon pour profiter de l’une des plus belles fêtes que l’on connaisse la Fête de la Musique.
Deux ans que nous n’avions pas pu faire cette fête. Cette année, c’était la 40e édition, la fête devait être belle, mais à Dijon la Mairie et la Préfecture ont décidé de gâcher les festivités.
Tout d’abord en empêchant à quelques jeunes de diffuser de la musique et plus précisément du Dub rue Berbisey vers la Montée de Guise. La rue Berbisey est connue pour être l’une des plus festives, l’une des plus ouvertes à tous styles de musique et pas seulement aux musiques qui plaisent aux faux bourgeois.es de la ville.
Second acte de répression rue Jules Mercier, là le son de la techno avait démarré depuis 1h environ quand une vingtaine de policiers municipaux, accompagné de la BAC et de gendarmes mobiles viennent interrompre la fête, leur motif à cette intervention ? Un arrêté prit par les pouvoirs publics locaux interdisant la diffusion de musique grâce à un système amplifié.
Un arrêté bien flou puisque cela est au bon jugement de ceux qui le font appliquer et l’appliquent. Eh oui aujourd’hui beaucoup de musique sont diffusées sur des systèmes de sonorisation amplifiée.
Une pensée particulière pour Steve qui lui aussi aimait la techno et à perdu la vie il y a 3 ans pour avoir dansé lors de fête de la musique, tué par la répression que subit cette musique, cette culture !!!
Dernier acte connu, le gazage de la rue Berbisey vers 01h50 en ce jour de fête de la musique, encore une fois la répression est venu gâcher la fête de plusieurs centaines de personnes à Dijon, on se doute bien qu’ailleurs, il a dû se passer la même chose.
Nous condamnons avec la pus grande fermeté ces actes de répression, nous apportons notre soutien à tous les sounds systems, aux orgas, aux artistes, aux personnes qui ont une nouvelle fois subi la violence de l’état et de ses chiens de garde.
La Fête de la Musique est morte !!!!

Conscience Nocturne



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Fêtes

Les Amis de la Terre Côte-d’Or fêtent leurs 10 ans !

Parce que l’action collective est la meilleure solution face à l’anxiété générée par la vision d’un monde qui devient fou, nous vous invitons à venir faire connaissance et fêter nos 10 ans ! Le samedi 10 septembre à partir de 15 h à minuit, au Rézo Fêt’Art, 78 quai Nicolas Rolin à Dijon.

Articles de la même thématique : Police

Bilan de la répression et défense collective à Sainte Soline

« Pas moins de 7 hélicoptère et plus de 1700 FDO, un dispositif dont le coût est estimé à plus d’un million d’euros. », « une soixantaine de [manifestant·es] blessé·es dont 6 hospitalisé·es », 4 personnes placées en garde à vue", une personne arrêtée sur son lit d’hôpital... retour sur la répression des manifestations anti-bassines.

[Besançon] Une « free party » interrompue par la police

Cent-cinquante personnes s’étaient retrouvées aux Près-de-Vaux ce week-end, autour de musiques électroniques et alternatives. Une occupation maîtrisée mais illégale de l’espace public, ayant conduit les services de police à intervenir pour stopper la fête.