Grève des urgences de Semur-en-Auxois : que fait la direction ?

Absence de communication et de réponse aux revendications, promesses non tenues, aggravation des conditions de travail... Les syndicats de l’hôpital de Semur-en-Auxois, en grève illimitée depuis le 31 mai, dénoncent l’absence de réaction de la direction face au mouvement de grève.

Depuis le 31 mai, une partie du personnel de l’hôpital de Semur-en-Auxois est en grève illimitée. Tout comme les 80 autres établissements en grève au niveau national, ils réclament une augmentation des moyens, notamment des salaires, du nombre de postes, et du nombre de lits dans les différents services. Localement ils s’opposent à la délocalisation de l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée vers les soins intensifs.

JPEG - 100.9 ko

Grève des urgences

Rien ne se passe !!!

Une grève illimitée a démarré depuis le vendredi 31 mai 2019 pour les servieces des urgences, UHCD [1], et Soins intensifs polyvalents.

  • AUCUNE réponse concrète aux revendications, la Direction laisse perdurer un situation qui s’aggrave chaque jour
  • PRESSIONS : menaces, chantage d’attribuer le nouveau bâtiment à d’autres fonctions, culpabilisation des personnels « c’est de votre faute si l’UHCD n’ouvre pas »
  • ABSENCE de communication des managers et de la Direction
  • PAS de recrutement effectué des infirmières promises sur les 3 postes
  • AGGRAVATION des conditions de travail avec un brancardage indisponible en raison de la nouvelle organisation des transports.
  • PERSISTENCE de mise à disposition du personnel des Urgences pour renforcer d’autres services
  • IMPOSSIBILITÉ d’encadrer correctement les étdiants infirmiers
  • PAS d’attribution de l’indemnité pour affectation dans les services de malades agités et difficiles.

Épuisement profond et souffrance accrue du personnel

Une rencontre a eu lieu vendredi 14 juin avec le personnel et les syndicats, il a été décidé de demander une réunion de travail avec la Direction sur les points cités ci-dessus.

Les syndicats du Centre Hospitalier de Semur-en-Auxois (CGT & FO)

JPEG - 220.3 ko


Notes

[1Unité d’Hospitalisation de Courte Durée

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Une centaine de personnes rassemblées pour soutenir les personnels soignants

Mardi 30 juin, une centaine de personnes se sont rassemblées à l’appel de la CGT Hôpitaux pour soutenir les revendications des personnels soignants.

Santé : après le 16 juin, nouveau rassemblement mardi 30

Après une grosse journée de mobilisation le 16 juin, les syndicats des personnels soignants appellent à une nouvelle journée de manifestations partout en France ce mardi. À Dijon un rassemblement aura lieu place Darcy à 14h.

24 juin : Mobilisation des personnels de l’Éducation Nationale

« Le ministre met à profit la crise sanitaire pour avancer dans ses objectifs de remise en cause de l’école publique et des statuts des personnels. » Les organisations syndicales FNEC-FP-FO, SNES-FSU, SNUIPP-FSU, CGT Educ’Action appellent les personnels : Rassemblement mercredi 24 juin à 14h30 devant le rectorat.

Articles de la même thématique : Services publics

Fermeture de classe à l’école Champollion des Grésilles ?

L’éducation nationale prévoit de fermer une classe dans l’école champollion aux Grésilles.
Les institutrices et les parents d’élève se retrouvent devant l’école jeudi 25 juin à 16h05.

[En images] La manifestation pour les soignant·es du 16 juin

Plus de 2000 personnes dans les rues de Dijon ce mercredi 17 juin pour exiger des moyens, plutôt que des médailles !

De l’irresponsabilité des dirigeants à la nécessité de s’insurger.

Alors que la pandémie du Covid-19 ne semble presque pas faiblir dans la quasi totalité du monde, les dirigeant-e-s politiques et économiques, européens commencent à prendre conscience que sans un Hôpital public avec des vrais moyens, il est impossible de lutter efficacement contre ce virus, et ceux qui suivront plus tard.