Grève du 5 décembre : appel à une assemblée des AED

Le 5 décembre débute la grève, qui semble être suivie de près par nous autres, assistant.e.s d’éducation. Dans plusieurs collèges et lycées, la vie scolaire n’ouvrira certainement pas le 5 décembre, le 6 le 9... Nous avons sans doute un enjeu à nous rencontrer, à discuter et surtout à nous organiser.

Le 5 décembre débute la grève, qui semble être suivie de près par nous, assistant.e.s d’éducation. Dans plusieurs collèges et lycées, la vie scolaire n’ouvrira certainement pas le 5 décembre, le 6 le 9...

Il n’y a pas que ce projet de casse de la retraite qui nous débecte, mais aussi nos conditions de travail, le non respect de nos droits, la cantine payante, l’administration humiliante ou encore le manque de moyens dans l’éducation qui nous surmène dans des services avec toujours moins de personnel. En conséquence nous, AED, peinons a remplir notre rôle éducatif.

Nous avons sans doute un enjeu à nous rencontrer, discuter et surtout s’organiser. Se retrouver, c’est aussi échanger sur nos conditions de travail, notre vision de l’éducation.

Une caisse de grève est en train d’être mise en place pour palier à nos jours de grève, pour que l’aspect financier ne soit pas un frein pour nous ou nos collègues.

AED syndiqués ou non, travaillant en collège ou au lycée, en externat ou internat, faisons bloc pour faire valoir nos droits lors de la manifestation du 5 décembre et même plus tard.

Les rendez-vous du 5 décembre :

10H30 Assemblée de l’éducation interétablissement
Bourse du Travail - 17 rue du Transvaal
12H00 Rencontre AED au local de Solidaire 21
Maison des syndicats - 6 rue Pierre Curie
14H00 Départ de la manif Place de la Libération

JPEG - 567.7 ko
AED & AESH : droit de grève comment ça se passe ?

En vue du 5 décembre et de ses suites, voici une petite fiche du syndicat Sud éducation Paris sur le droit de grève des assistant·e·s d’éducation (AED) et des accompagnant·e·s d’élèves en situation de handicap (AESH), salarié·e·s souvent parmi les plus précaires de l’éducation nationale…

5 décembre 2019


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : AED

La Gazette des confiné·es #11 - Rentrée des demi-classes, 1er mai et sorties sous surveillance

Le 11 mai s’approche, date virtuelle d’une rentrée des classes sous surveillance et dans des conditions flippantes. Les plans du gouvernement et de son conseil scientifiques pour endiguer l’épidémie sont aussi angoissants : ils préfigurent plus des sorties limitées au travail et surveillées à grand renfort d’informatique qu’une véritable libération. Mais avant le 11, concentrons-nous sur le 1er mai !

Assemblée AED-AESH

Dans l’éducation on parle beaucoup du combat des profs. Il y a aussi la lutte des auxilliaires d’éducation qui connaissent des situations bien plus précaires. C’est l’occasion d’en discuter le 14 février prochain, à 18h30, à la maison des syndicats dans une assemblée des AED/AESH.

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le Gang de la Clémentine, récit du mouvement social à Chalon-sur-saone

Le Gang de la Clémentine défraya la chronique pour la première fois au cours de l’hiver 2019-2020, dans la petite ville de Chalon-sur-Saône. Son origine se confond avec celle du mouvement social contre la retraite à points.
Ce récit est une reconstitution des faits qui se déroulèrent au cours de cet hiver.