L’Acte VI en photos

Quelques souvenirs en image de l’acte VI dijonnais.

JPEG - 543.4 ko
JPEG - 248.3 ko
JPEG - 657.9 ko
JPEG - 244.5 ko
JPEG - 555.7 ko
JPEG - 409.3 ko
JPEG - 410.4 ko
JPEG - 529.7 ko
JPEG - 659.1 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Gilets Jaunes

Répression en BFC : deux cas récents

Une militante relaxée à Châlon pour l’affaire de la caricature du commissaire. Un militant bisontin menacé de licenciement par son employeur pour son engagement politique...

Articles de la même thématique : Violences policières

Manifestive en Hommage à Steve

Plus personne ne peut le nier : la police brutalise, mutile, tue. Le drame de la Fête de la musique de Nantes en 2019, qui a coûté la vie à un jeune fêtard, nous a rappelé à cette odieuse réalité. Parce que nous voulons continuer à danser la tête haute où nous voulons et quand nous voulons, nous appelons à rejoindre la prochaine Manifestive Dijonnaise le Samedi 19 Juin 2021 à 14h place de la République à Dijon.

Jérôme Laronze : 4 ans déjà !

Le 20 mai 2017 Jérôme Laronze, paysan éleveur de 37 ans était abattu par un gendarme, de 3 balles, une sur le côté et deux dans le dos. 4 ans après les faits, la procédure n’avance pas ! C’est pourquoi nous nous rassemblerons devant le palais de justice de Châlon-sur-Saône à 16h30 le jeudi 20 mai 2021 pour exiger Justice et Vérité pour Jérôme Laronze !

Le Préfet ment comme il respire pour justifier les violences de sa police !

« Le Préfet accuse donc les défenseurs des Jardins de l’Engrenage de violenter les forces de l’ordre, et même d’user des cocktails molotov ! [...] Aucun cocktail molotov n’a été utilisé ni préparé. Aucun policier n’a été blessé, même très légèrement.[...] Le Préfet ment comme il respire.[...] À l’Engrenage, la violence est policière et institutionnelle. »