Week-end naturaliste au Quartier Libre des Lentillères


Quartier Libre des Lentillères

La Friche aux Trésors. Grand Week-end naturaliste et bourse aux plantes au Quartier Libre des Lentillères les 21, 22 et 23 avril.

  • Deux modifications sur le programme

    Samedi :
    14h 15h Restitution publique des inventaires des naturalistes, prairie du Gingko Biloba

    Dimanche
    16H 17h – Où en sont les luttes locales contres les projets inutiles ? – table ronde avec : le collectif de défense des berges du Suzon, le collectif contre le méga-méthaniseur de Cerilly et celui de lutte contre le projet photovoltaïque de Loulle (39)

Les 21/22/23 avril, le Quartier des Lentillères ouvre ses portes aux naturalistes de toute la Bourgogne Franche-Comté pour participer à un grand inventaire participatif pour documenter un maximum la biodiversité de cette friche urbaine occupée depuis 13 ans. Ce sera aussi un moment convivial et festif ouvert au public pour mieux connaitre l’écologie naturelle du quartier, échanger des plantes, discuter du vivant, et passer du bon temps dans un espace verdoyant et ensoleillé.

A Dijon, depuis 13 ans, 8,5 hectares d’anciennes terres maraichères sont protégés par une occupation. Cela fait aussi depuis plus de 23 ans que ces terres ont été laissées à elle-même. La déprise agricole originelle et l’occupation contre le projet d’écoquartier a profité à une résurgence du sauvage faisant du Quartier Libre des Lentillères une friche hors du commun et un refuge de biodiversité au cœur de la ville. Partout, entre les parcelles des petits jardins, autour des grandes surfaces de cultures, on trouve bosquets, haies denses et moult talus enherbés garnis de bestioles.

Le quartier c’est aussi un enchevêtrement, d’habitats, de pratiques et d’usages populaires qui prennent soin de ce petit bout de terre urbaine menacé par l’appétit des promoteurs et des pouvoirs publics. C’est aussi un espace ou bien des êtres vivants non-humains peuvent établir un gîte en toute tranquillité. A l’heure de la prise de conscience de la crise climatique et de l’effondrement de la biodiversité mondiale, on se dit que le Quartier peut prendre un rôle humble et nécessaire dans la sensibilisation à ces questions. L’hypothèse du bien vivre en commun se fait en prenant en compte les autres vivants.

En octobre dernier, nous avons organisé un chantier pour creuser des mares. Une joyeuse bande a remuée les remblais du terrain de BMX, du côté de l’écoquartier, pour y ouvrir un nouvel îlot de vie afin d’inviter des batraciens et des libellules à s’installer. La zone Est du quartier est encore convoitée par la Mairie. On s’est dit que rajouter des petits plans d’eau au Quartier viendrait enrichir la biodiversité de notre friche préférée ! Et donc, depuis leur création, et malgré l’hiver, la vie s’y est tranquillement installée, en catimini, devant nos regards incrédules et ébahis.

Depuis quelque temps on se dit aussi qu’il est temps de commencer à documenter sérieusement la biodiversité du Quartier des Lentillères et que celui-ci pourrait servir ainsi de support pour mieux connaitre le vivant en ville. Cette initiative prend part à une autre dynamique plus large qui répond à l’appel des naturalistes des terres que nous soutenons totalement.

Nous avons donc décidé d’organiser ce grand week-end naturaliste le 22 & 23 avril !
Avec l’aide de JNE (Jura Nature Environnement) nous invitons tous les naturalistes amateurs passionnés, experts, de Bourgogne-Franche Comté, à venir participer à un inventaire collectif pour collecter un maximum d’information naturaliste sur les Lentillères.

Mais nous voulons aussi ce moment ouvert et conviviale, il y aura durant le week-end diverses animations et discussions (avec la présence d’Alessandro Pinocchi) pour parler de notre rapport au vivant, de l’avenir des luttes d’un point de vue naturaliste et de comment nous pouvons nous engager pour faire cause commune avec.

Samedi après-midi sera un des moments importants de ce week-end avec la restitution publique de l’inventaire collectif qui aura été mené sur 2 jours et faisant état de la biodiversité de la Friche avec en perspective la création d’un comité de suivi naturaliste sur le quartier.

On vous donne rendez-vous les 21-22-23 AVRIL à Dijon pour un grand week-end naturaliste sur le quartier des Lentillères !

pour tout renseignement, contacter : pfakebia@riseup.net

PROGRAMME

SAMEDI 22

14h 15h – Restitution publique des inventaires des naturalistes, prairie du Gingko Biloba

16h – goûter musicale

17h – Comment lutter pour et avec le vivant d’un point de vu naturaliste ? Discussion animée par Alessandro Pignocchi, chercheur et dessinateur de bande dessinée , auteur de nombreux ouvrages traitant du rapport nature/culture.

19H00 – Repas/prix libre – Cantine du château de l’Angle

20h - Concerts organisés par l’Engeance - Grange rose
> Les sales Bauvages – Bal Trad – Paris/Montreuil
> France – Vielle à roue /drone/exp – Haute-Loire

DIMANCHE 23

MATIN
10h30 – Comment rendre ses données naturalistes sexy !
MIDI – Repas/prix libre – Cantine du château de l’Angle

APRÈS-MIDI
14H – mares introductive – Pourquoi vouloir inviter des batraciens sur le Quartier des Lentillères ? Une stratégie inattendue et innovante qui pose question.

14H30 – Première visite des plantes du Quartier Libre des Lentillères.

16H 17H – Où en sont les luttes locales contres les projets inutiles ? – table ronde avec : le collectif de défense des berges du Suzon, le collectif contre le méga-méthaniseur de Cerilly et celui de lutte contre le projet photovoltaïque de Loulle (39)

16H30 – 2e visite des plantes du Quartier

19h – Repas/prix libre – Cantine du château de l’Angle

Durant tout l’après-midi

BOURSE AUX PLANTES ! Amenez vos plantes préférées ou ce que vous voulez pour échanger dans une ambiance conviviale !
FILMOTHÈQUE ANIMALE – prenez votre clef USB afin de repartir en fin de journée avec plein de films sur le thème des animaux en tout genre.

JPEG - 576.7 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Appels à soutenir la mobilisation des agriculteurs

Alors que la FNSEA et ses revendications pro-business accaparent la parole publique, d’autres voix font entendre des revendications sociales, écologiques et anticapitalistes : appels des Soulèvements de la Terre, de la Confédération Paysanne et de Solidaires à soutenir le mouvement.

Projet photovoltaïque au parc de la Colombière : retour sur un canular

Retour sur la manifestation canular contre le plan destructeur de développement à grande échelle de l’agrivoltaisme et du photovoltaisme au sol. Les énergies renouvelables oui, mais associées à une sobriété énergétique ambitieuse et en respectant les territoires et ses enjeux.

Articles de la même thématique : Biodiversité

Soulèvements de la mare

Une Zone humide de la commune de Montmorot a été classée « zone prioritaire à urbaniser » suite à une mauvaise expertise écologique d’un bureau d’étude, qui n’y voit que du « néant ».
S’il faut creuser une mare pour rendre visible cette zone humide, creusons ! L’eau est là, révélons là !

Biodiversité à Dijon : les élu.e.s incapables de passer de la théorie à la pratique

Fin novembre à Dijon : destruction de la prairie Delaunay … sous prétexte d’en augmenter la biodiversité ! Nous dénonçons un exemple flagrant de l’incapacité des élu.e.s de la Ville de Dijon à mettre en pratique le mot « biodiversité », que l’on retrouve pourtant partout dans leur comm sur papier glacé.
Communiqué du 7 décembre 2023 de la Réserve Urbaine de Biodiversité du Suzon (RUBS)