Lettre ouverte à Laurent Streibig, Maire d’Echannay



Ça se passe dans nos campagnes...
C’est un peu banal, une communauté de communes qui vote un amendement demandé par son directeur financier - ex président mais qui a démissionné suite à la décision de reprendre en régie la gestion de l’eau [2] - pour refuser une subvention à l’association Risomes, du collectif de Mâlain, demandée pour l’organisation de son festival ATOUT BOUT D’ CHAMP...

Ainsi donc, le 11 avril dernier, Monsieur Streibig a déposé un amendement proposant de ne pas valider une subvention destinée à l’association pour l’organisation de la deuxième édition du Festival
Atout Bout d’Champ (notez la date : 24-25 août 2019 à Mâlain, on en reparlera !). Cet amendement a été approuvé par une majorité des délégués présents, contre l’avis des commissions vie associative et culture qui ont instruit dans le détail la demande, documents et audition à l’appui.

Mais ce monsieur, outre des arguments qui sont démontés dans cette lettre ouverte, invoque aussi le fait que Risomes, avec son groupe "Migration en Ouche" accueille de jeunes migrants non accompagnés. Et il l’emporte, puisque seulement 11 élus (sur 50 membres) votront contre...

Voici l’extrait de la réponse qui lui est donnée par Risomes à Mâlain.
" Par ailleurs, sur un sujet très éloigné de l’objet de la subvention qui est l’organisation d’un
festival, vous convoquez un autre argument, nauséabond, insinuant que notre engagement dans
l’organisation de solidarités pour l’accueil de mineurs isolés dans l’attente d’une prise en charge
par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) - que vous appelez des migrants - ne correspondrait pas à
la vision attendue d’une animation territoriale, accusant la nôtre d’être de type « métapolitique ».
Nous touchons là un niveau très bas du nécessaire débat politique. Que vous ayez des
convictions politiques personnelles sur le sujet, c’est votre liberté mais que vous cherchiez à
créer de la confusion, autour de ce sujet, parmi les délégués communautaires sur la nature de
notre projet associatif n’est pas acceptable. Nous assumons pleinement et plus que jamais notre
action dans ce domaine, nous en faisons un devoir d’humanité, de fraternité, une œuvre d’intérêt
général face à la défaillance des autorités publiques. Et nous défendons l’idée que notre territoire
sera riche de ces solidarités réelles dans un contexte économique, écologique et politique très
instable".


P.-S.

Pour lire la lettre ouverte qui lui est adressée dans sa totalité :

PDF - 207.9 ko

Notes

[1Pour avoir plus d’info sur la reprise en régie de la gestion de l’eau sur ce territoire : https://dijoncter.info/?l-eau-aux-bords-du-politique-695

[2Pour avoir plus d’info sur la reprise en régie de la gestion de l’eau sur ce territoire : https://dijoncter.info/?l-eau-aux-bords-du-politique-695

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des migrants

Squat à Calais : organisons la contre-attaque

À Calais, un squat tient depuis février 2022 et vient d’obtenir un délai de 3 ans, mais il est menacé et attaqué continuellement par les flics, la mairie et des voisin-es. Appel à soutien pour riposter face à la répression.

Articles de la même thématique : Racisme

[Besançon] Steven Fasquelle, dernier des mohicans Lepéniste

Responsable des jeunes lepénistes et assistant parlementaire, Steven Fasquelle avait tout pour briller. Il ne lui manquait que la compagnie de ses ex-camarades du RN, presque tous partis chez Zemmour. Qu’à cela ne tienne, l’épopée militante s’est poursuivie à travers la Cocarde Étudiante. Pour le meilleur, et surtout le pire. Connivences néonazies, agressions politiques, symboles suprématistes... jusqu’où le cadre a t-il fermé les yeux sur ses compères ?

[Besançon] Itinéraire d’Etienne M., second mis en cause d’un vandalisme raciste

Deux individus seront prochainement renvoyés devant le tribunal de Besançon, après avoir reconnu leur participation au vandalisme raciste d’une statue de Victor Hugo le 21 novembre dernier. Sans surprise et malgré les réserves du parquet, les suspects s’avèrent être des membres notoires de l’extrême-droite locale. Focus sur Etienne M., double zélé de cette affaire comme du milieu.

[Kurdes] Après l’attentat raciste, la répression policière

Après l’attentat du 13 novembre à Istanbul, qui a permis à Erdogan de justifier une offensive aérienne contre le Kurdistan syrien, un nouvel attentat a eu lieu le 23 décembre, à Paris, tuant 3 kurdes et en blessant 6 autres. Les rassemblements pour réclamer justice ont été brutalement réprimés.