[Mâcon] Une cinquantaine de manifestant·es pour des moyens dans l’éducation

Mercredi 10 mars, à l’appel de la FSU, de la CGT éducation et de Sud éducation, une cinquantaine de manifestant·es se sont réuni·es devant la DSDEN [1] de Saône et Loire à Mâcon.
Ils et elles demandent plus de moyens alloués aux établissements pour la rentrée prochaine et s’opposent aux fermetures de postes.

Communiqué d’appel au rassemblement :
Les besoin sont énormes et urgents nous observons une augmentation très forte des inégalités scolaires, accrues par la crise sanitaire, le confinement. Nous constatons chaque jour de plus en plus de cas d’enfants et de jeunes en détresse scolaire, en décrochage par rapport au rythme des apprentissages car les programmes scolaires n’ont pas été allégés mat’, le contexte sanitaire.
Comment le ministère, puis le rectorat, puis l’inspection académique, répondent-ils à cet immense défi ?
Par encore moins de moyens !
C’est inadmissible !
Pourtant, au cours des derniers exercices budgétaire, le ministère a réalisé 650 millions d’euros d’économie en ne dépensant pas tous les crédits ouverts.
Soyons nombreux mercredi ! Le fameux « quoi qu’il en coûte » doit s’appliquer à l’éducation nationale, pour les jeunes.

Compte rendu de la CGT Educ’ Dijon :
Environ 50 personnes présentes devant la DSDEN : des collègues de la coordination maconnaise, des collègues de Tournus, Chalon, Louhans, Paray le Monial, Charolles…
Présence syndiacle de Sud Education, de la FSU et de la CGT Educ’action, ainsi que de la FCPE.

  • Un beau collage de banderole et de motions devant la DSDEN
  • quelques prises de parole
  • une délégation a été reçue, au cours de laquelle le DASEN s’est félicité que seulement 2 établissements avaient sollicité une audience auprès de ses services : Cluny et Pierre de Bresse.
  • Durant une mini AG, il a été décidé de nous joindre à la journée de grève du 23 mars dont la revendication est centrée sur la demande de moyens, ce qui permet d’inclure 1e et 2d degrés / tous les personnels (AED, AESH…) / les parents, voire les élèves. Cette grève est organisée par l’intersyndicale à l’échelle de l’académie.
  • Une AG est prévue samedi 13 mars à la maison des syndicats de Mâcon à 10h
JPEG - 123.2 ko

Crédit photos : CGT Educ’Action académie de Dijon : non à la Casse de l’Ecole



Notes

[1Direction des services départementaux de l’éducation nationale.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Éducation Nationale

Non-remplacements dans le premier degré : à l’État de prendre ses responsabilités

« Cette crise et sa gestion ont souligné le manque constant de moyens pour le bon fonctionnement du Service public d’Éducation. La CGT Éduc’Action 21 demande un plan d’urgence pour l’Éducation intégrant un recrutement massif de personnels fonctionnaires, le recrutement de tous les candidat·es sur listes complémentaires et un plan de formation et de titularisation de tous les personnels précaires. »

Articles de la même thématique : Éducation - Enseignement

[Cluny] Résonance - mobilisation pour l’école

Mardi 23 mars, près de 150 personnes étaient mobilisées à Cluny pour dénoncer la baisse des moyens alloués l’an prochain aux établissements scolaires de Cluny et plus généralement dans l’éducation nationale, ce qui existe déjà depuis plusieurs années. Pour illustrer ce rasemblement voici un texte écrit et lu pour l’occasion, qui a beaucoup plu aux personnes présentes.