Mobilisation et action le 1er octobre : bien vivre sa retraite, une exigence !


Saône-et-Loire

L’UCR-CGT décide de porter les revendications de tou·te·s les retraité·e·s, ce 1er octobre, qui sera la Journée internationale du bien vieillir. Allons-nous laisser la parole uniquement au gouvernement et à ces représentants ? Non, mobilisons-nous !
Plusieurs rassemblements sont prévus en Bourgogne Franche-Comté.

Initiatives connues à ce jour en Bourgogne Franche-Comté :
Besançon : 10h00 – Place du 08 septembre
Chalon-sur-Saône : 15h00 - Maison des syndicats
Dijon : 10h30 – Devant la préfecture
Lons-le-Saunier : 10h30 – Place de la Liberté
Mâcon : 10h00 - Préfecture ;
Montbéliard : 14h00 – Parking du champs de foire
Montceau-lès-Mines : 15h00 - esplanade de la Mairie

Communiqué de l’UCR-CGT

Augmentation immédiate des pensions, retraites de base et complémentaires, protection sociale, services publics.

L’UCR-CGT décide de porter les revendications de tou·te·s les retraité·e·s, ce 1er octobre, qui sera la Journée internationale du bien vieillir. Allons-nous laisser la parole uniquement au gouvernement et à ces représentants ?

Non, mobilisons-nous !

Septembre, octobre et novembre seront des mois clés pour les retraités. C’est à cette période que se voteront les budgets de la Sécurité Sociale et de la loi de finances.

Augmentation des retraites, pensions de base et complementaires

0,4% d’augmentation au 1er janvier 2021 pour les retraites de base, 1% pour les complémentaires et 1,6% d’inflation, le compte n’y est pas ! Ils nous ont spolié 2 ans sur les retraites de base et 4,5 ans sur les complémentaires, par les reports et le gel des revalorisations. La valse des étiquettes, mutuelle, alimentation, logement, énergie, transport... Tout augmente, sauf nos pensions. Un rapport gouvernemental préconise l’augmentation de la CSG, qui devrait être alignée sur celle des actifs, la réduction de l’abattement de 10% pour l’impôt sur les revenus des retraité·e·s, et la continuité d’une sous-revalorisation et/ou d’un gel des pensions et retraites. Une négociation, à marche forcée, sur les complémentaires AGIRC-ARRCO confirme les choix financiers au détriment de nos droits acquis. Pour la CGT, augmenter les retraites et pensions, c’est un investissement juste socialement et nécessaire pour l’économie. C’est d’utilité publique pour favoriser la croissance dont le pays est en manque alors qu’il en a tant besoin. Redonner du pouvoir d’achat aux retraités. C’est ça le bien vieillir.

100 euros tout de suite comme une première étape avant les 300 euros exigés !!!

Protection sociale – sante, soins, prevention, recherche

La dernière période a démontré que la protection sociale est un bien essentiel dans toutes ses composantes : l’accès aux soins, le besoin de prévention et la nécessité d’un investissement pérenne dans la recherche médicale. La santé n’a pas de prix. Aujourd’hui, c’est une valeur marchande. Cela ne doit pas être une course effrénée à la recherche du profit. Il faut que cela cesse ! Nous exigeons que les dividendes indécents versés aux actionnaires des groupes pharmaceutiques, aux gestionnaires privés des Ehpad, soient réinvestis dans la prévention, la recherche et les soins, y compris de confort. La crise sanitaire est loin d’être terminée. Le gouvernement fait le choix de sanctionner, d’imposer des mesures restrictives sur les libertés. Arrêtons de culpabiliser et d’infantiliser les citoyens que nous sommes. Portons l’exigence, partout, d’une protection sociale à 100%, de l’autonomie intégrée dans la branche maladie financée par les cotisations sociales. L’argent existe. C’est cela le bien vieillir pour l’UCR-CGT.

  • Pas de retraites inférieures au Smic.
  • Revalorisation annuelle et pérenne des pensions et retraites de base et complémentaires, sur l’évolution du salaire moyen.
  • Pensions de réversion attribuées sans conditions de ressources, au taux de 75 % des pensions du conjoint décédé, étendues aux pacsés et aux concubins.
Services publics

Tous les services publics, sans exception, depuis le début de la pandémie, ont fait la démonstration de leur utilité et de leur efficacité en proximité. Ils sont soi-disant reconnus par ce gouvernement et ce patronat qui, aujourd’hui, continuent inlassablement leur casse en imposant la loi sur « la transformation de la fonction publique », au détriment des besoins réels de la population. Ce sont bien des services publics de proximité, avec du personnel en nombre et formé, dont nous avons besoin, garants d’une égalité de traitement sur tout le territoire, garants d’un accès pour tous, partout. Pour la CGT, le service AU public rendu par des commerçants n’est pas du service public. Le seul accueil par internet n’est pas du service public. L’UCR-CGT exige que des services publics dans leur trois composantes, santé, collectivités territoriales et d’État, soient renforcés par des accueils de proximité, du personnel en nombre et qualifié.

  • Pour la CGT, vouloir bien vieillir commence dès la naissance.
  • OUI, nous voulons une retraite en bonne santé, une pension de haut niveau, aujourd’hui et pour les générations futures.
  • OUI, nous voulons profiter de notre retraite pleinement et sans culpabilisation.
  • Ma retraite, je l’ai gagnée. Mon droit au bien vieillir, je le revendique. Mes revendications, je les défends.

Dès aujourd’hui, faisons du 1er octobre une grande journée de mobilisation et de manifestation

Dès aujourd’hui, créons la dynamique pour les suites à construire.

JPEG - 110.6 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Retraite

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?