Pour des cortèges de fenêtres !

Même confiné·es nous restons déterminé·es : faisons fleurir les banderoles à nos fenêtres et tous les soirs à 20h crions notre rage !

Puisque nous sommes momentanément privé de cortège, mais pas privé de colère, il faudra bien trouver de nouvelles manières de se sentir ensemble et de se manifester !

À l’exemple des Lenzuolata italiennes - draps et banderoles posés sur les rebords de fenêtres - nous pouvons nous aussi imaginer des actions depuis nos fenêtres.

Un article de Rebellyon propose de lancer des « cortèges de fenêtre » en se retrouvant à 20h pour crier notre rage et chanter ensemble :

On est là, On est là,
Même si Macron ne veut pas nous on est là,
Pour l’honneur des infirmières, pour des hôpitaux meilleurs,
Même si Macron ne veut pas nous on est là

Nous reprenons ici l’appel que vous pouvez aussi lire en ligne sur Rebellyon.info :

Suite à l’annonce des mesures de confinement visant à enrayer l’épidémie de Covid19, rappelons aux gouvernements successifs leur responsabilité dans la casse de l’hôpital public : suppression massive de postes, de lits, fermetures d’hôpitaux, manque de matériel, gestion managérial catastrophique ! Aujourd’hui nous risquons de payer très cher ces politiques criminelles. La santé n’est pas une marchandise, l’hôpital n’est pas une entreprise.
 
Comme toujours, ce sont les précaires qui sont les plus exposé.e.s : celles et ceux pour qui le télé-travail est impossible mais que les capitalistes continuent à exploiter avec les encouragements du gouvernement. Pour préserver la santé du capital, gouvernements et patrons sont prêts à mettre la santé de millions de travailleurs/euses en danger tout en interdisant de se rendre aux enterrements. Leur cynisme est insupportable.
 
Plus largement, le mode de vie qu’impose le capitalisme montre aujourd’hui plus que jamais sa dangerosité pour l’humanité. Cette nouvelle pandémie et ses conséquences sont le résultat d’un mode de production en roue libre : déforestation, urbanisation et industrialisation effrénées, inégalités croissantes etc. sont autant de facteurs déterminants dans le développement et la propagation de ce type de virus.
 
Plus que jamais, la solidarité est notre arme. Plein d’initatives naissent ça et là pour s’organiser.
 
Même confiné.e.s nous restons déterminé.e.s ! Faisons fleurir les banderoles à nos fenêtres et tou.te.s les soirs à 20h crions notre rage !
PNG - 262.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Coronavirus

Réduction des risques en période de Covid

Pratique méconnue, la réduction des risques (RDR) fait partie, entre autres, des pistes de la « stratégie de déconfinement respectueuse des droits et des populations les plus fragiles », élaborée par l’association AIDES, qui lutte depuis de nombreuses années contre le VIH notamment.

[MàJ] 17 juin : action à Dijon !

« Mercredi 17 juin nous répondrons à l’appel national à agir contre la réintoxication du monde. Nous souhaitons mettre en avant d’autres manières de vivre la ville, de ne pas nous laisser déposséder de nos quartiers et des quelques espaces de respirations qui subsistent. »