[Projection] Déchets radioactifs : 100 000 ans sous nos pieds


Cinéma Eldorado

Mardi 19 mars 2019 à 20h15, le cinéma Eldorado propose une projection du documentaire Déchets radioactifs : 100 000 ans sous nos pieds et une rencontre avec Irène Gunepin, militante historique de Bure.

Projection du documentaire Déchets radioactifs : 100 000 ans sous nos pieds et rencontre avec Irène Gunepin, militante historique de Bure.

Mardi 19 mars 2019 à 20h15 au cinéma Eldorado.

Déchets radioactifs : 100 000 ans sous nos pieds
Dominique Hennequin. France. 52 min.

Creusé dans la glaise meusienne, le laboratoire de recherches de l’ANDRA est, personne n’en doute, le prélude du futur site de stockage de déchets radioactifs à vie longue (cent mille ans) qui accueillera sans doute ses premiers « colis » radioactifs en 2025. Son installation à Bure, village de 90 habitants entre Meuse et Haute-Marne, anime depuis près de vingt ans une guerre entre les opposants et l’ANDRA, promoteur du site.

Irène Gunepin est une militante historique contre le site d’enfouissement de Bure. Elle participe à aux nombreuses actions des collectifs contre l’implantation du centre d’enfouissement des déchets radioactifs de Bure pour préserver l’avenir des générations futures. Elle a fait le trajet Bure- Notre-Dame-des-Landes à vélo pour alerter la population française et dénoncer les risques du projet le plus fou du siècle à venir…

Soirée à prix libre

JPEG - 112.6 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Le procès sur l’éboulement mortel au labo de Bure en janvier 2016 a eu lieu

En début de semaine, s’est tenu au tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, près de huit ans après les faits, le procès concernant l’effondrement d’une galerie du labo de Bure, le 26 janvier 2016, tuant un conducteur d’engin et blessant un autre ouvrier. Y étaient convoqués des représentants d’Eiffage, employeur pour cette mission, et Antéa France, maître d’œuvre.

Soirée : Le nucléaire ça fait genre

Quelques habitantxs de Meuse et leurs amixs vous proposent une incroyable soirée du genre anti-nucléaire mais pas que ! On va rire, on va danser et on va apprendre des choses sur CIGEO, l’hétérosexualité, les coiffures éternelles et la sous-traitance.

Articles de la même thématique : Bure Stop