Projet de centrale photovoltaïque à Echigey : les habitants s’organisent



A Echigey, les habitants s’organisent, ils protestent contre le projet d’une centrale photovoltaïque à 40 mètres des premières maisons et en grande partie implantée sur des terres fertiles de la plaine. Aucun KW pour le village, toute l’électricité sera transportée à plusieurs dizaines de Km, aucune discussion, aucune réflexion avec la population.

Cette centrale sur le site des bassins de l’ancienne sucrerie est en projet sur les communes d’Aiserey et Échigey. Certains bassins sont actuellement utilisés comme bassines pour l’irrigation l’été. Les porteurs de projet sont :
• la société SOLATERRA
• le producteur d’énergie solaire photovoltaïque français GÉNÉRALE DU SOLAIRE
• l’ASA (Association Syndicale Autorisée) de la Biètre, propriétaire et exploitant du site composé de 20 exploitants agricoles et locaux.

Le projet prévoit 38 hectares de panneaux photovoltaïques sur une installation totale de 49 hectares à 40 mètres des premières maisons d’Échigey.
Le projet a été présenté lors de deux réunions publiques tenues l’une à Aiserey le 24 avril 2022 et l’autre à Echigey le 14 octobre 2022. L’objectif est de limiter l’évaporation de l’eau des bassines et de financer l’entretien du site.

L’implantation d’un tel projet est incompatible avec les préconisations et règles d’urbanisme en vigueur prévues par : 
• La Convention Européenne du Paysage, (STE 176)
• La loi 2016-1087 du 08.08.2016 pour la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages
• La doctrine du département de la Côte d’Or concernant le cadre des implantations de panneaux photovoltaïques sur des terres agricoles
• La DREAL qui préconise l’utilisation de friches industrielles sans remise en état agricole ou forestière

80 % des habitants d’Échigey sont contre le projet et le conseil municipal y est opposé.
• deux parcelles sur la commune d’Échigey ne sont pas des friches industrielles mais des parcelles cultivées ;
• les analyses agronomiques effectuées par les porteurs de projet confirment la richesse de ces deux parcelles et leur potentialité exceptionnelle connue et reconnue par les agriculteurs locaux depuis très longtemps ;
• la doctrine départementale n’est pas respectée parce que la commune d’ Échigey est en zone blanche. Une étude préalable aurait dû être faite ;
• les riverains et la municipalité d’ Échigey n’ont jamais validé le projet ni les réponses aux interrogations fournies lors des deux rencontres qui ont eu lieu ;
• le cadre de vie sera fortement impacté ;
• une dévaluation de la valeur immobilière des biens à proximité est plus que probable ;
• l’électricité produite est reversée dans le réseau existant et ne profite pas directement aux habitants. Installer des sites de production à distance éloignée des lieux de consommation nous semble incohérent ;
• une rivière coule à moins de 40 mètres du site et le risque de pollution du réseau hydrographique est considéré fort ;
• l’impact visuel ne tient compte que de photos prises en période de végétation. Le site est visible depuis Marliens et Tart ;
• aucun plan de paysage (contrat ou charte) n’a été élaboré entre Monsieur le Préfet, les élus et les habitants de la plaine dijonnaise ;
• aucune disposition n’est prise pour limiter au maximum l’irrigation agricole en complément de ce projet qui vise à limiter l’évaporation de l’eau des bassins.


P.-S.

Nous nous préparons à rencontrer des élus et à faire face à l’enquête publique.


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

  • Le 25 novembre 2022 à 15:37, par devillers

    De plus un réseau de cablage est prévu et des études montrent un impact négatif sur la santé.

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Programme perpétuel des Lentillères

Envie d’arreter le capitalisme ? De faire du pain ? Ou d’en apprendre plus sur les zappatistes, de faire du maraîchage, d’écouter un bon concert de punk, de réparer ton vélo, d’apprendre à conduire dans une auto-école buissonière ? Voici toutes les activités rejoignables du quartier libre des Lentillères ! Dans ce programme perpetuel de l’année 2024, les collectifs du quartier t’expliquent comment et pourquoi les rejoindre.. à toi de jouer !

[Moirans-en-Montagne] La Fête aux Quarrés : Stopper le béton, jardiner ensemble

Dimanche 14 avril dès 11 heures — 2e rond-point du contournement de Moirans-en-Montagne (39) — Grande journée pour des jardins partagés et la sauvegarde des Quarrés
Cantine conviviale à midi, marché paysan, visites et inventaires naturalistes, prises de parole, atelier photo, grimpe dans les arbres, balades à dos d’âne, chorales, concert et bal trad’…

Articles de la même thématique : Photovoltaïque

Projet photovoltaïque au parc de la Colombière : retour sur un canular

Retour sur la manifestation canular contre le plan destructeur de développement à grande échelle de l’agrivoltaisme et du photovoltaisme au sol. Les énergies renouvelables oui, mais associées à une sobriété énergétique ambitieuse et en respectant les territoires et ses enjeux.