Rassemblement ce samedi contre le coup d’état militaire au Soudan



Lundi 25 octobre, des militaires on prit le contrôle des instances dirigeantes du Soudan. Deux ans après le mouvement populaire qui a mené à la chute du dictateur Omar El-Béchir, le peuple a repris la rue pour s’opposer aux militaires. Rassemblement de soutien au peuple soudanais résistant ce samedi à 15h30, à l’appel des Soudanais de Côte d’Or.

Soutien à la résistance du peuple soudanais face au coup d’état militaire
Rassemblement place de la République à Dijon samedi 30 octobre 15h30

Après la révolution démocratique qui avait chassé le tyran Béchir poursuivi pour crimes contre l’humanité notamment au Darfour, en 2019, un coup d’état militaire vient d’avoir lieu au Soudan avec de nombreuses arrestations de représentants de la société civile. Plusieurs de ses auteurs sont gravement compromis dans les crimes de l’ancien régime.

Le peuple soudanais résiste. Un appel a été lancé pour une grande manifestation ce samedi au Soudan et en solidarité dans de nombreux pays pour la défense de la démocratie et le retour à un pouvoir civil.

Nous appelons donc à un rassemblement ce samedi en soutien aux démocrates et au peuple soudanais.

Les Soudanais de Côte d’Or
soutenus par : Ligue des Droits de l’Homme, CGT, FSU, Mouvement de la Paix, SOS Refoulement, MRAP, ATTAC, NPA, Génération.s 21, PCF, PG, Nouveaux démocrates, LFI



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Soudan

S2 EP5 - Soudan, Résister au Coup d’État

Le coup d’État au Soudan menace les légers acquis de la révolution de 2019. Mais les structures de lutte, elles sont encore présentes. La jeunesse et les femmes, en première ligne, sont dans la rue pour ne pas subir un coup d’arrêt à la perspective d’un changement radical.

Articles de la même thématique : Internationalisme

Vivre et lutter sous le fascisme - l’exemple de l’Inde

Nayan Jyoti et Arya Thomas, deux activistes indien·nes sont de passage en France. À partir de leurs expériences des dernières mobilisations paysannes, ouvrières et féministes, iels viendront discuter aux Tanneries le jeudi 18 novembre, à 18h, de la manière dont iels arrivent encore à vivre et lutter sous le régime suprémaciste hindou de Narendra Modi.