Rassemblement pour les travailleur·euses du médico-social à la Chartreuse



Les syndicats SUD santé sociaux et CGT santé et action sociale appelent à un rassemblement au CHS la Chartreuse ce jeudi pour le maintien de l’égalité salariale avec les travailleur·euses du médico-social de la fonction publique hospitalière.

Agent·es des SAMSAH, des FAM, du médico-social

Moins de 183 euros

Nos 40 000 collègues du médico-social de la fonction publique hospitalière font partie intégrantes des personnels de santé. Nous faisons tout·es parti·es du même ensemble, avons les mêmes diplômes et prodiguons tout·es, à notre manière, du soin.

Sauf que demain, nos 40 000 collèguesdes SAMSAH [1], des FAM [2], des MAS [3], des CSAPA [4], des SSIAD [5] risquent de se retrouver avec 183 euros par mois de moins sur leur fiche de paye par rapport aux autres salarié·es des mêmes établissements !!!

En effet, le décret du 19 septembre 2020 portant sur la création d’un complément de traitement indiciaire, les exclut de la revalorisation de 183 euros prévue par les accords Ségur. Pour rappel, ces accords ont été signés à la vitesse d’un « cheval au galop » ... par la CFDT, FO et l’UNSA !!!

Fin octobre, les augmentations de salaire vont démarrer...
Sauf pour ces 40 000 personnels dont nos collègues du SAMSAH, du CSAPA et de PUSSIN... et de la future MAS

et ça, c’est vraiment dégueulasse !

Nous devons nous battre pour faire cesser cette inégalité flagrante !!!

Rappelons encore s’il le fallait que, comme tous les services de santé, le secteur médico-social a largement contribué, dans un contexte épidémique difficile, au maintien du bien-être des résident·es et de leurs familles

C’est l’avenir de tout le médico-social qui est en jeu !!!

Partout en France, la fronde s’organise...

Après les honneurs de pacotille, le temps des contreparties est « en marche » ...à nous de l’arrêter !!!

Contactez-nous, organisons-nous, ne nous laissons plus faire !!!

RDV devant le standard le 15 octobre à 14 heures

JPEG - 141.2 ko


Notes

[1Services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés

[2Foyers d’accueil médicalisés

[3Maison d’accueil spécialisée

[4Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie

[5Service de soins infirmier à domicile

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Psychiatrie

Projection-discussion : Le Grand Ordinaire

Le Grand Ordinaire est un journal intime filmé, qui retrace plusieurs années de la vie de son réalisateur. Il est d’une part une traversée insensée à l’intérieur des troubles d’un cerveau grippé, dont les rouages se bloquent et qui répète pensées et gestes à l’infini. Ceux de Mathieu Kiefer, auteur, réalisateur et personnage principal du film, aux prises avec ses peurs et obsessions, que la psychiatrie appelle des Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC).
Jeudi 30 septembre à 20h15, projection-discussion en présence du réalisateur à l’Eldorado.