[Saint-Claude] 150 emplois menacés à MBF Aluminium

Comme dans plusieurs autres entreprises jurassiennes, 150 emplois sont menacés chez MBF Aluminium, entreprise de fonderie installée à Saint-Claude.
Une étude de la fonderie automobile en France, diligentée par la Direction générale des entreprises (DGE) recommande en effet la suppression de 150 postes dans l’entreprise.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/jura/saint-claude/rentree-noire-emploi-jura-mfb-aluminium-pourrait-perdre-150-postes-etude-commandee-dge-1881178.html

Pour en savoir plus :



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Au moins 1725 licenciements recensés en Bourgogne Franche-Comté en 2020

La crise a décomplexé les grands patrons : perception d’aides gouvernementales d’un côté, suppression d’emplois de l’autre...La CGT et Solidaires appellent à une manifestation nationale pour exiger l’interdiction des licenciements, samedi 23 janvier devant l’Assemblée Nationale.

Articles de la même thématique : Chômage

[Besançon] Rassemblement de soutien aux demandeurs·euses d’emplois

Depuis janvier, les demandeur·euses d’emploi de huit départements en Centre Val-de-Loire et Bourgogne Franche-Comté sont concernés par la mise en place du journal de recherche d’emploi. En Côte d’Or cette mesure sera mise en place à partir de février. À Besançon les organisations de chomeur·euses s’organisent.

Pole-emploi s’actualise

La réforme de l’assurance-chômage qui vient.
On y est : la future réforme de l’assurance-chômage se profile. Autrement dit nous savons mieux, nous, précaires, chômeurs, à quelle sauce le gouvernement nous a préparés pour être dégustés par les organisations patronales.

ARIQ BTP : fausse concurrence, vraie solidarité de classe.

Quand les patrons du BTP organisent leur solidarité de classe et la co-gestion avec les syndicats ça donne ARIQ BTP. Décryptage de cet outil du patronat bourguignon et franc-comtois par le Syndicat Unifié du Bâtiment et des Travaux Public (SUBTP-CNT).