Suivi de la journée du 11 décembre

Après une nouvelle manifestation massive ce mardi, on repart sur une journée d’actions.

Pour nous transmettre toutes nouvelles informations : contact[at]dijoncter.info ou 07 53 19 39 75 (vous pouvez crypter vos messages en utilisant signal)

Tous les articles à propos du mouvement contre la réforme des retraites se trouvent sur le FIL INFO GÉNÉRALE

  • Retour en images et en son sur la manif de mardi

    Manif’ du 10 décembre : puissante, ensoleillée, joyeuse et sans lacrymos

    Mardi 10 décembre, 4500 personnes ont défilé dans les rues de Dijon pour s’opposer à la réforme des retraites. Récit auditif et visuel de cette 2éme manif à Dijon.

    17 décembre 2019
  • AG de lutte contre la réforme ce mercredi soir

    Ce soir, rendez-vous à 17h à la Bourse du Travail pour l’AG interluttes contre la réforme des retraites.
    On parlera des actions du jours, de la manif de jeudi, des autres actions à venir, et de comment soutenir les grévistes.
    C’est ouvert à toutes les personnes qui souhaitent lutter contre cette réforme !

  • Blocage au dépôt pétrolier de Longvic

    Ce mercredi matin, le dépôt pétrolier de Longvic a de nouveau été bloqué.
    Vers 5h50, une cinquantaine de personnes ont déposé pneus et palettes à l’entrée de l’impasse, avant d’allumer des braseros.

    JPEG - 675.7 ko

    Un second blocage, filtrant celui-ci, a été mis en place à la sortie du boulevard Eiffel, occasionant des bouchons sur plusieurs kilomètres.

    JPEG - 585.4 ko
    JPEG - 354.1 ko

    L’ambiance est pourtant bonne sur le point de filtrage, où de nombreux automobilistes s’arrêtent pour discuter avec les bloqueurs, qui distribuent de la documentation à propos de la réforme des retraites. Comme lundi, beaucoup d’automobilistes klaxonnent en passant devant les points de blocages et font des signes de soutien. Idem pour les employés du secteur et les transporteurs, qui, bien qu’étant eux-mêmes bloqués, sont nombreux à soutenir l’action.

    JPEG - 699.5 ko
    JPEG - 587.2 ko

    La brigade d’intervention de la police nationale est arrivée vers 9h30 pour expulser les personnes présentes. Contrairement à ce qu’affirme la préfecture sur son compte twitter, les forces de l’ordre ne sont intervenues qu’au bout de 3h30 (donc pas « rapidement »). Si elles n’ont violenté personne c’est uniquement parce que les personnes présentes sont tout de suite parties en voyant des policiers menaçants arriver sur eux. À noter que les sommations n’ont pas été faites et qu’au passage les cognes en ont profité pour voler du matériel syndical. Enfin, les transporteurs l’affirment eux-même : le dépôt pétrolier est bientôt à sec, il y a donc bien un « problème » d’approviosionnement : dépêchez vous d’aller faire le plein et de faire des réserves.

    JPEG - 621.1 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le Gang de la Clémentine, récit du mouvement social à Chalon-sur-saone

Le Gang de la Clémentine défraya la chronique pour la première fois au cours de l’hiver 2019-2020, dans la petite ville de Chalon-sur-Saône. Son origine se confond avec celle du mouvement social contre la retraite à points.
Ce récit est une reconstitution des faits qui se déroulèrent au cours de cet hiver.