Troisième année de Vigies citoyennes pour l’abolition des armes nucléaires !



Communiqué de presse du collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires suite à sa 25e vigie, le 17 février 2022, à Dijon et près de Valduc. Ce communiqué présente la figure de Jean-Marie Muller, décédé en décembre dernier.

CP du 17 février 2022

Jean-Marie Muller : un Franc-Comtois, fils spirituel de Gandhi.

Le 17 février 2022, 16 citoyens ont démarré la troisième année de Vigies Citoyennes mensuelles !

Place Darcy à Dijon, puis à Moloy, près du CEA de Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises, ces lanceurs d’alertes ont présentés des banderoles et appellent :

  • au respect par la France de l’art. 6 du Traité de non-prolifération (TNP) auquel elle a adhéré en 1992 et dont elle viole allègrement l’esprit et la lettre,
  • à l’adhésion de la France au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), devenu depuis le 22 janvier 2021 la nouvelle norme du droit international,
  • à la reconversion à des activités pacifiques et utiles à l’Humanité des sites CEA-DAM,dont celui de Valduc.

Jean-Marie Muller : « La préméditation d’un crime contre l’humanité »

Jean-Marie Muller, écrivain et philosophe né en 1939 à Vesoul est décédé à 82 ans en décembre 2021. En 1974 il fonde le MAN, ’Mouvement pour une Alternative non-violente’. Toute sa vie, il s’intéresse à la philosophie et à la stratégie de la résolution non-violente des conflits, à l’intervention civile de paix, au conflit israélo-palestinien, aux stratégies civiles de défense. Auteur de nombreux livres et articles, dont certains ont aidé le syndicat Solidarność (Solidarité) a libérer la Pologne de la dictature communiste.

JPEG - 705 ko
Penser la non-violence, et s’engager sur le terrain.

Toute sa vie, il combat l’arme et la dissuasion nucléaire.

En 1967, officier de réserve, Jean-Marie Muller renvoie son livret militaire au ministère des armées qui lui refusait le statut d’Objecteur de conscience. Suis un procès très médiatique, qui lui faudra 3 mois de prison avec sursis et 5 ans de privation des droits Civiques.

En 1970 il mène une grève de la faim pour protester contre la vente par la France de 16 avions de chasse ’Mirage’ au Brésil, gouverné par des généraux.

En 1973, il est à bord du voilier qui proteste dans le pacifique, avec le prêtre Jean Toulat, le général Jacques de Bollardière et Brice Lalonde (alors écologiste). But : dénoncer les essais nucléaires que la France tire dans ces territoires lointains et sacrifiés. Le bateau est arraisonné par la marine nationale à l’intérieur de la zone interdite, il est détenu dans la prison militaire de la base de Hao pendant l’explosion de la bombe. Cette action signera l’arrêt des tirs d’essais dans l’atmosphère. D’à l’air libre, ils deviendront souterrains en attendant leur interdiction.

En 1978 il fait 4 jours de grève de la faim avec Lanza del Vasto, Jacques de Bollardière, Jean Toulat, Jean Goss et quatre paysan(ne)s du Larzac en soutien aux paysans du Larzac, qui luttent contre l’extension du camp militaire. François Mitterrand leur rend visite et les assure de sa solidarité. Élu président de la République en 1981, il respectera son engagement en rendant la terre aux paysans.

Jean-Marie Muller voyage beaucoup, et anime des conférences et formations dans de nombreux pays.

Il a réhabilité la notion de conflit, essentielle à ses yeux pour faire progresser le monde, et conceptualisé la différence entre la force légitime et la violence. Ses pensées irriguent jusqu’à des mouvements récents comme Alternatiba et Extinction Rebellion.

Jean-Marie Muller « Le renoncement à toute civilisation »

« Par sa structure même, la dissuasion nucléaire implique la démission des citoyen(ne)s qui abandonnent leur destin à la seule décision du Président de la République.
« Le plus grave, et donc le plus inquiétant, c’est le triomphe de la mentalité nucléaire qui inhibe la conscience des citoyens. Ceux-ci ont perdu toute faculté d’indignation devant le fait que l’ingéniosité de l’homme se pervertit dans la fabrication d’armes de destruction massive. »

« L’existence même de l’arme nucléaire est le renoncement à la civilisation, elle consacre l’échec de toutes les morales, de toutes les philosophies, de toutes les spiritualités, de toutes les sagesses, de toutes les religions. La dissuasion nucléaire est la défaite de la raison, la défaite de la pensée, la défaite de l’intelligence.
« En réalité, la croyance dans l’arme nucléaire se fonde irrationnellement dans la confiance qui nous a été inculquée par la civilisation moderne dans la Technique et dans l’État. Pour renoncer à la bombe, il faudrait que l’homme d’aujourd’hui ait le courage d’oser se libérer de cette double emprise qui le rend inconscient et irresponsable. »

Comment les citoyens peuvent-ils soutenir le TIAN ?

  • Écrivez à votre Maire, afin que votre commune signe l’Appel des villes d’ICAN pour le désarmement nucléaire, à votre député et sénateur pour que la France ratifie le TIAN.
  • Participez aux vigies citoyennes à Dijon ou Valduc, à Paris et ailleurs.
  • Questionnez votre banque sur son financement de la bombe atomique, et n’hésitez pas à changer pour une banque éthique, grâce au guide éco-citoyen “Choisis ta banque !” sur le site des Amis de la Terre.
  • Intéressez-vous aux armes nucléaires, aux questions de sécurité internationale et aux alternatives de défense de la démocratie.

Les vigies et actions non-violentes menées par le ‘Collectif Bourgogne Franche Comté pour l’abolition des armes nucléaires’ s’inscrivent dans le cadre d’ ICAN, ’Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires’ (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), prix Nobel de la paix 2017, et dans la suite des précédentes victoires de l’ONU : interdiction des armes biologiques (1972), des armes chimiques (1993), des mines antipersonnel (1997), et des bombes à sous-munitions (2008).

Découvrez l’historique avec photos des actions à Dijon et Valduc depuis 2014.

Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires

Prochains rendez-vous dijonnais

  • 10 mars Vigie Citoyenne mensuelle
  • 12 mars Marche Climat et pour les 11 ans de Fukushima et partout en France.


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

77 ans d’Hiroshima & Nagasaki - Actions antinucléaires à Dijon

À l’occasion de la commémoration des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki des 6 et 9 août 1945, des actions ont eu lieu à Dijon pour faire cesser les activités du CEA de Valduc qui fait la maintenance de 290 bombes nucléaires à 45 km de Dijon.

Festival les Bure’lesques : programme et infos pratiques

Du 5 au 7 août 2022, pour sa 3e édition, le festival de résistance au projet toxique d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo/Bure pose ses chapiteaux à Hévilliers, sur un magnifique terrain vallonné, comme en 2019. À bientôt dans le sud meusien !

Articles de la même thématique : Désarmement nucléaire