[Belfort] Débrayage chez General Electric jeudi 25 février


Territoire de Belfort

À l’appel de la CGT, les ouvriers de la branche Steam Power ont bloqué ce jeudi le site General Electrics de Belfort. Ils réclament une augmentation des salaires de 1.5%, et une prime de 1500€ pour tou·te·s les salarié·es.

Il y a un mois déjà, les usines General Electric de Bourogne et Belfort avaient été bloquées. Des dizaines de salariés de l’entité turbines à gaz avaient débrayé pour protester contre les propositions de la direction dans le cadre des négociations annuelles sur les salaires.

Source : France Bleu



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Grèves, blocage, sabotage

[Besançon] Boris sort du coma

Depuis environ deux semaines, Boris n’est plus sous sédation, cela signifie qu’il sort progressivement du coma (...)