[Besançon] Rassemblement de soutien aux demandeurs·euses d’emplois

Depuis janvier, les demandeur·euses d’emploi de huit départements en Centre Val-de-Loire et Bourgogne Franche-Comté sont concernés par la mise en place du journal de recherche d’emploi. En Côte d’Or cette mesure sera mise en place à partir de février. À Besançon les organisations de chomeur·euses s’organisent.

Nouveauté 2020 : le journal de recherche d’emploi.

Sont concernés la Bourgogne-Franche-Comté et le Centre-Val-de-Loire. Selon l’arrêté publié au Journal officiel mercredi :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039256477&categorieLien=id

Cette réforme se déploie d’abord, à partir du 1er novembre 2019, en Indre et Haute-Saône, puis, à compter du 1er janvier 2020, en Indre-et-Loire, Eure-et-Loir, Doubs, Nièvre, Territoire de Belfort et Jura, et enfin, à partir du 1er février 2020 dans le Cher, Loiret, Loir-et-Cher, Côte-d’Or, Yonne et Saône-et-Loire.

Nous, coordination des intermittentes.s et précaires de Franche-Comté, demandons aux demandeuses.rs d’emplois des départements concernés par la zone test de ne pas tenir compte de la mesure de justification de recherche d’emploi au cours de l’actualisation. Pour ce faire, nous nous rendrons dans les locaux de Pôle Emploi Temis à Besançon le 28 janvier 2020 à 8h pour réaliser notre actualisation. Nous serons soutenu sur place par AC Chômage, l’intersyndicale FSU, CGT, FO, Gilets jaunes et AG citoyenne de Besançon. Nous invitons tous les départements concernés par la zone test à s’organiser sur le même mode.

À ce jour, nous avons écrit individuellement de nombreux courriers en demandant des explications sur cette mesure. Nous avons déjà reçu des réponses de la part de Pôle Emploi. Ces réponses sont parfois très courtes :
« Vous n’êtes pas concernés »

« Cette démarche n’est pas obligatoire »

« Ce n’est pas du contrôle »

« Demandez à votre conseiller »

« Pour en savoir plus, retrouvez notre vidéo explicative. https://bit.ly/2Lek9AJ »

Parfois les réponses sont beaucoup plus longues, empruntes de novlangue et néanmoins insistantes quant à la nécessité de remplir ce journal de recherche d’emploi. *

Nous ne voyons pas d’un bon oeil ce nouvel outil dans la mesure où nous sommes déjà soumis à des accompagnements avec des conseillers.ères. Si dans un premier temps, certaines réponses en provenance du service public de l’emploi peuvent laisser entendre une étape "facultative", nous ne savons toutefois pas comment vont être traitées les données, ni comment va évoluer le questionnaire au fil du temps :
quand bien même on nous assure une mesure non punitive, quid d’une série d’actualisation de 3 mois chômés sans réponses au journal ?

  • Devrons nous fournir d’autres preuves ?
  • Serons-nous convoquées.és plus souvent ?
  • Serons nous radiées.és suivant les réponses ?

De notre point de vue, nous refusons cette méthode d’actualisation. Nous demandons à Pôle Emploi de supprimer cet outil inadapté et irrespectueux.

Non à la suspicion permanente de malhonnêteté des demandeuses.rs d’emplois !

Ce que nous défendons, nous le défendons pour toutes et tous.

La CIP F-C.

Rassemblement de soutien aux demandeuses et demandeurs d’emploi
mardi 28 janvier 2020 à 8h
devant Pôle emploir Témis (17a rue Alain Savary à Besançon)

(CIP Franche-Comté, AC !, gilets jaunes,FO, CGT, FSU, Solidaires)

JPEG - 18.3 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Une centaine de personnes rassemblées pour soutenir les personnels soignants

Mardi 30 juin, une centaine de personnes se sont rassemblées à l’appel de la CGT Hôpitaux pour soutenir les revendications des personnels soignants.

Santé : après le 16 juin, nouveau rassemblement mardi 30

Après une grosse journée de mobilisation le 16 juin, les syndicats des personnels soignants appellent à une nouvelle journée de manifestations partout en France ce mardi. À Dijon un rassemblement aura lieu place Darcy à 14h.

24 juin : Mobilisation des personnels de l’Éducation Nationale

« Le ministre met à profit la crise sanitaire pour avancer dans ses objectifs de remise en cause de l’école publique et des statuts des personnels. » Les organisations syndicales FNEC-FP-FO, SNES-FSU, SNUIPP-FSU, CGT Educ’Action appellent les personnels : Rassemblement mercredi 24 juin à 14h30 devant le rectorat.

Articles de la même thématique : Chômage

Pole-emploi s’actualise

La réforme de l’assurance-chômage qui vient.
On y est : la future réforme de l’assurance-chômage se profile. Autrement dit nous savons mieux, nous, précaires, chômeurs, à quelle sauce le gouvernement nous a préparés pour être dégustés par les organisations patronales.

ARIQ BTP : fausse concurrence, vraie solidarité de classe.

Quand les patrons du BTP organisent leur solidarité de classe et la co-gestion avec les syndicats ça donne ARIQ BTP. Décryptage de cet outil du patronat bourguignon et franc-comtois par le Syndicat Unifié du Bâtiment et des Travaux Public (SUBTP-CNT).

Vous avez demandé Pôle Emploi ? Ne quittez pas…

Une histoire qui n’a rien d’une fiction - où il est question des contrôles à Pôle Emploi.