Contournement Sud d’Auxerre : réunion publique samedi 19 mars


Yonne

Réunion publique samedi 19 mars à 15h30 à la salle des fêtes de Mézilles à propos du projet de contournement Sud d’Auxerre.

Le projet de contournement Sud d’Auxerre va, pour près de 150 millions d’euros, créer un axe de transport lourd débouchant directement à l’entrée de la D965 à hauteur du rond-point de Villefargeau. Ce projet, destiné à décongestionner Auxerre du trafic de camion, ne va que déplacer le problème vers nos villages ( la Cour Barré Escolive, Villefargeau, Pourrain, Toucy, Mézilles, Saint Fargeau…).

Nous sommes solidaires des habitant-e-s d’Auxerre impactés par les insupportables nuisances dues au trafic de camion mais ne souhaitons pas être les nouvelles victimes d’une circulation encore accrue de poids-lourds dans nos villages.

En effet, le contournement Sud d’Auxerre va constituer un gain de temps pour les camions en transit transeuropéen qui passent par l’Yonne pour relier l’A6 et l’A77. Ce gain
de temps va, par effet d’appel d’air, augmenter le trafic camion sur la D965, la D239, N151 qui sont gratuites, contrairement à l’axe parallèle et adapté qu’est l’A19 et qui coûte aux transporteurs. Les flux de camion Est-Ouest évoqués sont dans une logique de rentabilité et ni ne s’arrêtent sur notre territoire, ni n’apportent de retombées positives pour nos villages.

Ainsi, rien que sur la D965, 5000 véhicules/jours en moyenne traversent déjà nos communes, dont plus de 15% de camions en transit. Ce chiffre, en constante augmentation, est bien plus élevé que la moyenne nationale où les flux de camions représentent 5% du trafic et devient exponentiel aux points d’interconnexion.

Mais bien avant d’impacter nos villages, ce projet très onéreux va détruire des dizaines d’hectares de forêts et de terres agricoles en pleine zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF). Il va aussi sensiblement influer sur le système hydrique des alentours d’Auxerre en diminuant la qualité des écoulements pluviaux et la pérennité des captages d’eau potable.

En tant que habitant-e-s du territoire, il n’est pas acceptable de voir les derniers espaces naturels préservés des pourtours d’Auxerre, anéantis par un énorme tablier bitumé et un viaduc de béton enjambant l’Yonne.

Dans le prolongement du contournement, le département prévoit de faire de la voie romaine (D239), qui relie Escolives-Sainte Camille à Auxerre, un axe majeur du trafic de poids lourd, avec notamment le passage en 3 voies de la montée surplombant le hameau de la Cour Barrée. Compte tenu
des vents dominants, les habitants en contre bas seraient exposés, non seulement à d’importantes nuisances sonores, mais également à une pollution majeure de l’air et à la retombée de particules fines. La présence d’enfants et d’un grand terrain de jeu récemment rénové ne semble pas poser le moindre soucis aux promoteurs du projet !"

Si comme nous, vous pensez que la solution de l’engorgement d’Auxerre par les camions ne doit pas se traduire par un déplacement et une aggravation du problème, par une augmentation du trafic, de la pollution et par une dégradation de l’environnement dans nombre d’autres communes de l’Yonne, si comme nous vous pensez qu’il n’est pas normal que la ville d’Auxerre, seule véritable bénéficiaire du projet de contournement, ne le finance qu’à hauteur de 10% (13 millions d’euros sur 129 millions officiellement budgétés), au détriment des autres communes de l’Auxerrois (qui elles financent à hauteur de 22,5 millions d’euros !!), au détriment de l’ensemble du département (qui lui finance à hauteur de 35 millions !), sans parler de la région et de l’Etat qui financent le reste, si vous pensez qu’un tel projet est déraisonnable, mobilisez-vous, saisissez vos élus, rejoignez-nous !

contournementnon[at]riseup.net



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

[Besançon] Tous au tribunal pour Claire !

Claire Guyon fait face à de multiples animosités des mairies alentours pour l’empêcher d’installer une ferme en agriculture biologique diversifiée. Ce vendredi matin à l’alpage de la Boivine (1220m d’altitude, près du Mont d’Or) où elle s’est installée la semaine dernière, Claire a reçu la visite d’un huissier et une convocation pour le lundi 16 mai.

La ZAP de Pertuis prépare son grand charivari

Dans la continuité des Soulèvemets de la Terre, la Zone À Patates, Zone à Défendre, lieu de résistance au projet d’artificialisation de 86 hectares en plaine de Durance à Pertuis.

La Fête de printemps des Lentilleres c’est pour fin mai !

Malgré la covid, les menaces de la mairie, et cette ignoble campagne présidentielle nous avons le plaisir de vous annoncer avec certitude la future Fête de Printemps du quartier des Lentilleres, qui se tiendra du 26 au 29 mai !

Articles de la même thématique : Bétonisation

Errance Urbaine #22 - Avril 2022

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci de l’antifascisme, des élections, et des nouvelles des Lentillères.

Qui sème le béton aura la dalle

Samedi 7 mai, une banderole a été déployée sur la grue du chantier immobilier Garden State, avenue de Langres à Dijon.