[Bourgogne Franche-Comte] 130 nouveaux flics annoncés dans la région



Suite aux annonces de Macron du déploiement de 10 000 nouveaux policiers et gendarmes d’ici à la fin de son quinquennat, la Préfecture de Côte d’Or a annoncé que 22 de ces flics seraient infligés à la circonscription de sécurité publique de Dijon (communes de Dijon, Chenôve, Longvic, Talant et Fontaine-lès-Dijon).
A priori ces effectifs s’ajoutent aux 55 déjà annoncés durant les 12 derniers mois : 30 flics municipaux à Dijon, 5 municipaux à Chenôve, et 20 nationaux sur la circonscription de sécurité publique de Dijon suite aux rixes de juin derniers aux Grésilles.

En tout, près de 130 nouveaux flics devraient être affectés à la région Bourgogne Franche-Comté :

  • 43 à Besançon
  • 24 à Vesoul
  • 22 à Dijon
  • 10 à Belfort
  • 16 à Chalon-sur-Saône
  • 5 au Creusot
  • 5 à Auxerre
  • 2 à Mâcon (annoncés en février)


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Police

Le Conseil d’État sauve la reconnaissance faciale du fichier TAJ

"Le 26 avril 2022, le Conseil d’État a rejeté nos critiques contre l’utilisation massive de la reconnaissance faciale par la police dans le TAJ traitement des antécédents judiciaires »). Il s’agit d’une défaite cinglante, qui affirme encore davantage le Conseil d’État dans son rôle de défenseur de la surveillance de masse, sans plus aucune considération pour le respect des droits des personnes. Nous avons l’habitude de perdre et de ne pas nous résigner : trouvons dans cette défaite les futures pistes de notre lutte."

[Auxerre] Scandale dans la police municipale

Le 15 avril dernier, un conseiller municipale d’opposition à Auxerre a publié deux photos prises dans les locaux de la police municipale laissant appraraitre sur un tableau l’inscription « Challenge Marginaux ».

Articles de la même thématique : Répression

Libre Flot enfin libéré

Libre Flot est placé sous bracelet électronique, pour « raison médicale » suite à sa grève de la faim. C’est une étape importante franchie dans l’affaire du 8 décembre, mais la lutte continue :