[Dijon] Relaxe pour le militant accusé d’attroupement



Accusé d’attroupement après sommation suite a la manifestation du 5 décembre contre la loi sécurité globale, le gilet jaune et militant FO Frédéric Vuillaume a été relaxé ce jeudi.
Un rassemblement de soutien en présence de gilets jaunes, de membre de FO et d’Amnesty International avait lieu devant la Cité Judiciaire.

JPEG - 654.3 ko
JPEG - 463.2 ko
JPEG - 670.1 ko
JPEG - 928.9 ko
JPEG - 637.1 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Justice

[Besançon] Le parquet annonce l’impunité des néonazis

Le 17 juillet dernier, le journaliste de radio BIP/média 25 Toufik-de-Planoise était victime d’une agression perpétrée en marge d’une mobilisation contre le pass sanitaire. L’auteur, un néonazi notoire, a été clairement identifié, et filmé dans ses basses œuvres. Alors que la profession a fait part de sa solidarité, une plainte a été déposée. Mais le 17 septembre dernier, le Procureur Étienne Manteau s’est répandu dans la presse que l’enquête patinait à cause de difficultés à « identifier les auteurs. » Une annonce invraisemblable, et qui frise plutôt avec une politique d’impunité.

Deux nouveaux Centres Éducatifs Fermés dans la région

La presse locale a relayé début septembre la construction de deux nouveaux centres éducatifs fermés (CEF) en Bourgogne Franche Comté, un à Chantenay-Saint-Imbert dans la Nièvre [1] et un autre à Varennes-le-Grand en Saône et Loire [2].

Attaque policière en Limousin : solidarité avec La Bogue et les inculpé·e·s

Suite aux perquisitions et arrestations du mardi 15 juin, qui ont eu lieu en Creuse et Haute-Vienne, la police s’est beaucoup interessée au site local du réseau mutu : labogue.info. Différents sites du réseau ont souhaités apporter leur solidarité avec les inculpés et défendre les médias participatifs.

Articles de la même thématique : Droit de manifester