[En images] L’incinérateur de Dijon Métropole bloqué ce matin



Ce mardi matin, l’incinérateur des Charmettes à été bloqué plusieurs heures par des opposant·es à la réforme des retraites. Les flics ont expulsés les blocages peu avant 11h.

L’usine d’incinération des ordures ménagères des Charmettes, situé au nord de la Lino a été bloqué tôt ce matin par une soixantaine d’opposant·es à la réforme des retraites. Étaient présent·es des membres de la CGT, de SUD/Solidaires, de la FSU, et des occupant·es de l’amphithéâtre Eicher à la fac.
Quelques dizaines de camions de déchets ont été empêchés de vider leur cargaisons, retardant d’autant la collecte des déchets, qui vont commencer à s’accumuler dans les rues de la Métropole.
C’est peu avant 11h que les flics sont arrivés en nombre, avec à leur tête des pontes du commissariat et de la préfecture, pour accomplir leur tâche de chiens de garde du capitalisme en expulsant les points de blocage situés aux deux entrées du bâtiment. Des feux ont été allumés pour retarder leur avancée.
Le combat contre cette réforme continue, le soutien de la population reste massif.
On bloquera jusqu’au retrait !

JPEG - 366.8 ko
JPEG - 662.8 ko
JPEG - 613.7 ko
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 813.6 ko
JPEG - 658.4 ko
JPEG - 546.9 ko
JPEG - 589 ko
JPEG - 578.4 ko
JPEG - 511.9 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Discussion avec Alessandro Pignocchi sur la colère du monde agricole

Alors que le monde agricole vient de montrer sa colère et sa détermination à tout le pays, un certain nombre d’interrogations restent en suspens. Les revendications des principaux syndicaux sont-ils les réels intérêts des agriculteur.ice.s ? Les écologistes sont-ielles leurs vrai.e.s ennemi.e.s ? Alessandro Pignocchi a semblé la bonne personne vers qui se tourner.

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites (2023)

Besançon : la police accusée d’avoir volé une banderole contre la réforme des retraites

Le 7 juillet dernier, le Ministre du Travail Olivier Dussopt était en déplacement à Besançon. Comme de tradition locale désormais, un comité d’accueil revendicatif était présent afin de rappeler l’existence d’une opposition persistante au gouvernement. Mais à l’issue de ce rassemblement plutôt banal et symbolique, une banderole caractéristique a été subtilisée par des agents de police. Manifestant ayant assisté à toute la scène, son propriétaire a décidé de porter plainte.