[En images] Ouverture de local chahutée pour François Rebsamen



Après Sylvain Comparot la semaine dernière, c’était au tour de François Rebsamen d’ouvrir son local de campagne pour les élections municipales ce samedi. Comme pour le candidat (officiel) de La République En Marche, cette inauguration a été chahutée par la casserolade d’une cinquantaine d’opposants à la réforme des retraites.

Principaux griefs des manifestants : le bilan du PS entre 2012 et 2017, ainsi que la présence de quatre membres de la LREM sur la liste du candidat-maire.
François Rebsamen a annoncé sa candidature la semaine dernière, avec une liste uniquement composée de centristes (LREM, MoDem, Mouvement Radical, UDE), il y est le seul représentant du PS.

JPEG - 512 ko
JPEG - 639.8 ko
JPEG - 926.3 ko
JPEG - 642.9 ko
JPEG - 750.4 ko
Difficile de garder son sang-froid pour certains membres de l’équipe de campagne
JPEG - 816.3 ko
JPEG - 745.6 ko
JPEG - 807.4 ko
JPEG - 813.9 ko
JPEG - 812 ko
JPEG - 764.8 ko
Pierre « à la niche » Pribetich en grande forme
JPEG - 675.7 ko
Un an après les feux de sapins aux portes du palais, face à face entre le maire et un gilet jaune


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

[Besançon] Jean-Philippe Allenbach, prophète du vide

Pour celui qui affirme incarner la voix du « régionalisme », la logorrhée apparaît parfois plus proche des thèses du Front comtois [1] que de celles du RPFC [2]. Connu pour ses mots vifs et son franc parler, le président du MFC [3] Jean-Philippe Allenbach enchaîne toutefois les dérapages depuis quelques années. Après un parallèle douteux entre la candidate EÉLV Anne Vignot et le Maréchal Pétain en juin 2020, c’est la diffusion d’une vidéo aux relents haineux début décembre 2021 qui jette désormais le trouble. Par ce relais d’un contenu islamophobe et fallacieux, les simples bévues jadis fâcheuses prennent une tournure autrement plus avilissante.

La guerre Belfort-Montbéliard ? Plutôt la guerre des mots et la guerre des classes !

Les élus des agglomérations de Montbéliard et de Belfort jouent un « drama » digne des meilleur.es influenceur.ses des « réseaux sociaux ». Ces politiciens ont encore choisi le clash et la médiocrité pour cacher leur incapacité à gérer notre territoire industriel globalement. Devant cette nullité politicienne et l’urgence de virer tous ces parasites, la presse du Crédit Mutuel (L’Est Républicain) décrit tout ceci comme une « guerre ». Décryptage :

Articles de la même thématique : Macronisme

S2 EP5 - Soudan, Résister au Coup d’État

Le coup d’État au Soudan menace les légers acquis de la révolution de 2019. Mais les structures de lutte, elles sont encore présentes. La jeunesse et les femmes, en première ligne, sont dans la rue pour ne pas subir un coup d’arrêt à la perspective d’un changement radical.