[En images] Ouverture de local chahutée pour François Rebsamen

Après Sylvain Comparot la semaine dernière, c’était au tour de François Rebsamen d’ouvrir son local de campagne pour les élections municipales ce samedi. Comme pour le candidat (officiel) de La République En Marche, cette inauguration a été chahutée par la casserolade d’une cinquantaine d’opposants à la réforme des retraites.

Principaux griefs des manifestants : le bilan du PS entre 2012 et 2017, ainsi que la présence de quatre membres de la LREM sur la liste du candidat-maire.
François Rebsamen a annoncé sa candidature la semaine dernière, avec une liste uniquement composée de centristes (LREM, MoDem, Mouvement Radical, UDE), il y est le seul représentant du PS.

JPEG - 512 ko
JPEG - 639.8 ko
JPEG - 926.3 ko
JPEG - 642.9 ko
JPEG - 750.4 ko
Difficile de garder son sang-froid pour certains membres de l’équipe de campagne
JPEG - 816.3 ko
JPEG - 745.6 ko
JPEG - 807.4 ko
JPEG - 813.9 ko
JPEG - 812 ko
JPEG - 764.8 ko
Pierre « à la niche » Pribetich en grande forme
JPEG - 675.7 ko
Un an après les feux de sapins aux portes du palais, face à face entre le maire et un gilet jaune


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

Fadila Khattabi, Didier Paris, et Didier Martin votent pour la mise en place d’une censure policière du web

Trois députés LREM de Côte d’Or ont voté en faveur de la proposition de loi « visant à lutter contre les contenus haineux sur internet » ce mercredi 13 mai. Les autorités pourront exiger le retrait de tout contenu qu’elles assimilent à du terrorisme, sans contrôle d’un juge.

Grésilles - Grandeur, déclin et confinement à l’immeuble Boutaric

Grand Dijon Habitat : carnet de déroute.
Habitats précaires, manque de considération du bailleur social majoritaire aux Grésilles (Grand Dijon Habitat) et confinement, la vie des habitants de l’immeuble Boutaric est au quotidien une épreuve. Voici un appel à l’aide et à soutien d’un collectif d’habitants en colère dans la plus vieille barre d’immeuble du quartier. Radioscopie de la prévarication [1] au grand jour.

Laurent Nuñez à Chalon : L’Opération Clémentines

Récit de la soirée du 30 janvier à Chalon, contre la réforme des retraites, contre les violences policières, Macron, et son monde.

Articles de la même thématique : Macronisme

Vive Macron ! 49-3 degrés d’éréthisme

À propos de Macron, du capitalisme et du désastre en cours.

Ou comment nous refusons de nous porter volontaires pour garder les enfants de flics, militaires et matons

Depuis plusieurs jours, dans certains départements, notamment de la région parisienne, il est demandé aux enseignant.e.s de se porter volontaires pour garder des enfants de flics, de militaires et de matons...

Service National Universel : il est temps d’arrêter !

En cette période de confinement, il convient de prendre le temps d’argumenter en faveur d’un abandon immédiat du Service National Universel (SNU). En effet, alors que des murmures annoncent un décalage du « stage de cohésion » SNU (phase 1) aux vacances de la Toussaint du fait de la crise sanitaire, nous demandons l’abandon ferme et définitif de ce dispositif coercitif et (ré)éducatif pour de nombreuses raisons.