Journées d’actions antinucléaires en Côte d’Or

Les 6, 7, 8 et 9 août, à l’occasion de la commémoration du bombardement atomique de Nagasaki, 4 journées d’actions contre l’industrie nucléaire ont eu lieu à Dijon et Valduc. Voici un compte-rendu.

Commémoration du bombardement atomique de Nagasaki et bilan des 4 jours d’actions non-violentes à Dijon et Valduc.

Ce 9 août c’est déroulé place Rude la commémoration du bombardement de Nagasaki. Prise de paroles, minute de silence, lectures de textes accompagnée par un musicien japonais. Voir un extrait. A midi les participants et les jeûneurs se sont rendus au Cellier de Clairvaux pour la collation de rupture du jeûne, offerte par la Mairie de Dijon, adhérente de l’association internationale Maires pour la Paix.

Le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN), bientôt la nouvelle norme internationale.

Adopté à l’ONU par 122 pays, le 7 juillet 2017, ce Traité interdit d’employer, de fabriquer, de financer, de stocker et de menacer d’utiliser des armes nucléaires. Pour les 75 ans des crimes contre l’humanité que sont les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, quatre nouveaux États ont ratifié le TIAN : Nigéria, Irlande, Niue, Saint Kitts & Nevis. Ce qui fait 44 et il sera applicable dès la cinquantième ratification !
Les armes nucléaires sont les dernières armes de destruction massives à ne pas encore être interdites par les conventions internationales.
Le TIAN complète toutes les victoires obtenues au cours de décennies de luttes citoyennes. ICAN (Campagne internationale pour l’Abolition des armes nucléaires) a obtenu le Prix Nobel de la Paix en 2017 comme récompense des 10 ans d’actions pour arriver à la signature du TIAN. Des bourguignons et des francs-comtois sont donc également co-dépositaires de ce Nobel de la Paix.

C’était aussi le dernier jour de l’EXPOSITION Agir pour le désarmement d’ICAN, crée pour Dijon. Elle a été inaugurée le 3 août par Christine Martin, adjointe à la Culture à la Mairie de Dijon et David Haegy, conseiller municipal. Ecouter le discours de Mme Martin.
Découvrir l’exposition, vue par environ 200 personnes, sur le site de l’Observatoire des armements.

Les villes, cibles des bombes atomiques.

Le collectif Bourgogne-Franche-Comté pour l’Abolition des armes nucléaires a proposé officiellement à Mme Martin, adjointe à la Culture, que la Ville de Dijon signe l’Appel des Villes d’ICAN, pour faire pression sur les états afin qu’ils signent le TIAN. En France, une trentaine de villes est déjà signataire, dont Paris et Grenoble.

Ces 4 jours d’actions sont animés par le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’Abolition des armes nucléaires [1], dont une quarantaine de membres jeûnaient depuis le 6 août. Les buts du collectif :

  • Demander à nos élus et au Président Emmanuel Macron de signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN).
    Chaque citoyen peut s’associer en envoyant gratuitement une carte postale au Président pour lui demander de signer ce Traité international. Disponible sur le site d’ICAN France.
  • En solidarité avec toutes les victimes des armes et des ’’essais nucléaires’’ : il y a eu plus de 2000 tirs atomiques dans le monde de 1945 à nos jours.
    Car ces armes représentent « le dernier degré de sauvagerie » (Albert Camus, dans je journal Combat du 8 août 1945). Elles créent une insécurité majeure sur notre planète.

Actions citoyennes locales et internationales du 6 au 9 août.

Pour obtenir ce processus de désarmement international, tous les ans des Actions et des Jeûnes sont organisés dans différentes villes de France (Tours, Brest, Saintes, Dijon, Paris, Mont Saint-Michel et Épinal) et en Allemagne, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni et au Togo.

Bilan des 4 jours à Dijon et au CEA Valduc

6 août.

  • Commémoration d’Hiroshima place Rude, stands d’informations, animations culturelles.
  • Une délégation du collectif est reçue en préfecture de Dijon pour présenter nos revendications.
  • FILM « At(h)ome » d’Élisabeth Leuvrey, aux Tanneries.

7 août.
Actions non-violentes devant le CEA Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives).

  • Présence familiale devant l’entrée : Lectures, die-in, animations, chansons avec les Bure-Haleurs.
  • Blocage d’un bus de salariés.
  • Jardin Darcy : stands d’informations, animations culturelles

8 août.

  • Spectacle tout public, « SADAKO, la petite fille qui aimait courir » de la Compagnie Fière-Allure à l’école Mansart avec le soutien de la mairie de Dijon.
  • Place Rude : stands d’informations, animations culturelles
  • Action contre les banques qui financent les armes nucléaires :

A Dijon, les vitrines de plusieurs agences bancaires ont été décorées.

Celles qui assurent le financement de l’industrie de l’armement nucléaire. Or le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) adopté par l’ONU en 2017 précise que ces financements sont interdits. De nombreux établissements européens ont donc annoncé qu’ils refusent ce financement en respect du Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Qu’elles sont les principales banques toxiques françaises, impliquées dans la bombe ? BNP Paribas (9 967 millions de $), Crédit Agricole (7 788 millions de $), Société Générale (8201 millions de $), AXA et NATIXIS.

Qui peut arrêter cela, et comment ?

Il est très facile pour chaque citoyen d’interpeller sa banque, et d’en changer, la future banque s’occupant de tout.
Les Amis de la Terre proposent un guide en ligne « Choisi ta banque »

Cette action non-violente s’est faite à la bombe à la craie effaçable.

PDF - 550.5 ko
Le communiqué de presse
JPEG - 47.4 ko


Notes

[1Organisations membres du collectif : Abolition des armes nucléaires-Maison de Vigilance ; Agir pour le désarmement nucléaire Franche-Comté ; Amis de la Terre Côte-d’Or ; AMFPGN ; CANVA ; ICAN France ; MAN Côte-d’Or ; Mouvement de la Paix 21 ; Réseau Sortir du nucléaire ; Sortir du nucléaire 21.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

Semaine antinucléaire à Bure - pré-programme et organisation

Pré-programme et informations pratiques pour la semaine antinucléaire qui aura lieu à Bure du 5 au 11 octobre.

Action à Valduc contre l’armement nucléaire

Vendredi 7 août, une centaine de manifestant·es étaient à Valduc pour affirmer leur oppositions aux armes nucléaires et inviter les salarié·es à débattre de pistes de reconversion, dans le cadre des journées de commémoration des bombardement de Nagasaki et Hiroshima.

Quatre jours de jeûne et d’actions à Dijon pour les 75 ans des bombardement d’Hiroshima et Nagasaki

Comme chaque année depuis plus de 30 ans notre association organise 4 jours d’actions et d’interpellation pour l’abolition des armes nucléaires. Du 6 au 9 août, nous interpellons l’opinion publique en commémorant les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki.
2020, ce sera les 75 ans de ces crimes contre l’humanité.

Articles de la même thématique : Armements

Orientalisme, drone et confinement

Parce que la surveillance policière des populations n’est pas l’apanage des ennemis de l’occident, quelques réflexions sur l’importation et l’expérimentation des drones de surveillance en ces temps de confinement.

« Castaner, ma mère est morte à cause de vos armes ! »

Le combat pour la vérité, la justice et la dignité commence par l’exactitude des informations. Étant donné le nombre d’approximations, d’erreurs et de contre-vérités publiées au sujet de Zineb Redouane, le comité Vérité, Justice et Dignité pour Zineb prend le plus grand soin de trier, rectifier, valider -et produire- les informations justes et précises. Ici un entretien avec Milfet Redouane réalisé par Ballast.

[Appel à rassemblement] Contre la répression, pour la liberté de manifester !

Appel à rassemblement du syndicat Solidaires21, le samedi 13 avril, contre la « loi anti-manifestations », la répression syndicale et les violences policières.