JurAtomik tour à Poligny (39)

La France nucléaire, vous y tenez ? Pourquoi ?
Le JurAtomik Tour est l’occasion d’en discuter !

SAMEDI 30 NOVEMBRE à POLIGNY

Place des déportés :

  • 14h : échanges sur la France nucléaire

Salle HERZOG (cour de la mairie)

  • 18h : repas partagé, accueil et infokiosque
  • 20h : projection du film documentaire « NUCLEAIRE LA FIN D’UN MYTHE » (54 min)

Journée ouverte et gratuite organisée par le collectif Bure Stop Jura.

L’Atomik tour est parti de Bure (Meuse) en janvier à travers la France pour se terminer à Dijon en août 2019.
Il était question d’aller à la rencontre de la population et de l’interroger sur la France nucléaire.

L’objectif du « Juratomik tour » est de reproduire un peu cette expérience dans le Jura. Nous pensons nous rendre dans diverses localités avec à chaque fois une action de rue « la France nucléaire, vous y tenez ? Pourquoi ? » et poursuivre par une soirée projection - débat.
Notre première étape aura donc lieu à Poligny, nous irons ensuite à Arbois le 18 janvier. D’autres dates et lieux suivront...

contact : bure-stop-jura@riseup.net

JPEG - 59.1 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Nucléaire

La semaine antinucléaire à Bure aura finalement lieu du 5 au 11 octobre

Annonce et informations sur la semaine « pratiques et histoires des luttes antinucléaires » à Bure, qui avait du être reportée à cause du confinement.

La Gazette des confiné·es #17 - Black Lives Matter, licenciements de masse et Covid en Afrique

Cette ultime Gazette commence par l’espoir d’un soulèvement fertile contre l’oppression raciste. Et si des semaines de confinement nous avaient plus uni·es que séparé·es ? Faisons ce pari, car d’âpres combats commencent, tant contre l’immense casse sociale facilitée par les ordonnances Macron que pour faire obstacle aux grands projets inutiles et imposés. Sans parler de l’aide aux exilé·es, notamment à Lesbos.

40 ans du Tricastin : évitons un confinement nucléaire

Le réseau Sortir du Nucléaire Côte-d’Or s’oppose à la prolongation de la centrale nucléaire du
Tricastin et adresse cette lettre à l’ Autorité de Sûreté Nucléaire de Lyon.