La caravane des Soulèvements de la Terre passe en Bourgogne Fanche Comté !


Quartier Libre des Lentillères

La caravane des soulèvements fait étape en Bourgogne Franche-Comté pour présenter et fédérer autour des prochaines actions des Soulèvements de la Terre. Trois dates auront lieu dans la région à la fin du mois.

Les caravanes des soulèvements, c’est la volonté de parcourir le territoire à la rencontre des luttes, des collectifs, des fermes, des occupations et des lieux amis. C’est pour nous l’occasion de présenter les soulèvements de la terre, et d’inviter aux actes à venir. C’est aussi l’envie de découvrir et de tisser des liens entre nos dynamiques.

Là où les caravanes s’arrêtent, cela peut prendre la forme d’une réunion publique dans une salle des fêtes, d’un grand repas dans un bar ou de tout autre moment d’échange. Le but est de discuter ensemble des initiatives des uns et des autres, de réfléchir à comment elles peuvent résonner, se donner des coups de main, se renforcer.

C’est quoi les Soulèvements de la Terre ?

Samedi 29 janvier dernier, dans le cadre de la 2e saison des Soulèvements de la terre, 600 personnes ont repris des terres viticoles accaparées par la spéculation foncière dans le Jura.

En effet, depuis l’année dernière plusieurs actions ont été menées de part et d’autre du territoire hexagonal dans le cadre des soulèvements de la terre. Cette coordination nationale se donne les moyens d’accompagner et d’aider des luttes locales contre la destruction et l’accaparement des terres agricoles.
Ce mouvement est une composition de forces hétérogènes à la croisée de territoire en lutte, du mouvement écologiste, du syndicalisme paysan, de la jeunesse révoltée. C’est aussi des fermes, des collectifs, des associations agricoles et militants d’horizons divers.

Nous nous sommes réunis en janvier 2021 pour nous confronter collectivement à différents constats et réalités alarmantes à propos du foncier agricole.

Nous en avons tiré les conclusions suivantes :

1 - La question foncière est à la croisée de la fin du monde et de la fin du mois, de la planète des écologistes et de la terre des paysans. Dans les dix ans à venir, la moitié des exploitant·es agricoles de France va partir à la retraite. Concrètement, près d’un tiers de la surface du territoire national va changer de main.

2 - Quoi qu’on puisse en penser ou en attendre, l’État laisse le champ libre au ravage marchand de la terre. Il est grand temps d’établir un rapport de force pour faire redescendre l’écologie sur terre.

3 - Nos luttes comme nos alternatives sont absolument nécessaires mais, séparées les unes des autres, elles sont impuissantes. Il est nécessaire d’unir nos forces pour impulser et inventer des résistances nouvelles, à la mesure du ravage auquel nous assistons.

C’est pourquoi nous faisons une tournée de présentation de cette nouvelle dynamique d’actions d’ampleur national que nous voulons plus forte saison après saison.

https://lessoulevementsdelaterre.org/

Avec cette tournée nous espérons soutenir et renforcer les luttes locales contre la destruction des terres et du vivant.

Les dates organisées en Bourgogne Franche Comté :

  • mardi 22 février à 20h au Snack Friche (Quartier des Lentillères) à Dijon (21)
  • jeudi 24 fevrier à 20h au Ressort à Lons-le-Saunier (39)
  • vendredi 25 fevrier à 19h au Chauffe savate à Mâlain (21)
JPEG - 161.4 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

[Rouen] Manifestation nationale pour les Jardins Joyeux

Le 17 septembre, pour la journée de discussion sur l’écologie à Rouen, nous organisons une manifestation nationale contre l’artificialisation des terres et pour la défense des Jardins Joyeux. Nous invitons collectifs et associations écologiques engagés contre les projets inutiles à rejoindre notre appel.

Non au béton là où coule le Suzon !

Un espace naturel et de fraîcheur de 3 hectares est menacé de destruction à Dijon ! Assez de béton ! On étouffe ! Disons STOP à la Mairie !

Articles de la même thématique : Luttes paysannes