Le courrier de Chantal #02 - À Dijon, on rase gratis



Retrouvons Chantal, sexagénaire Dijonnaise, qui écrit à sa fille pour lui raconter ses (més)aventures liées aux projets de la mairie... La destruction des petites maisons de son quartier.

Ma chère Capucine,

J’espère que tu vas bien. Charles-Henri et moi nous remettons du coup de froid d’il y a 10 jours.
Nous étions en sortie dans le quartier dimanche après-midi. Ça nous a fait du bien de profiter du soleil. Bien que le paysage ne soit pas des plus agréables à regarder …

C’est impressionnant de voir comme la ville change. Les petites maisons qui disparaissent au profit de grands immeubles, ce n’est pas une légende. En passant devant l’ancienne boucherie, souviens-toi, celle fermée depuis 2 ou 3 ans - avant Covid – nous avons trouvé un véritable « trou ». Le bâtiment détruit, ainsi que la maison attenante. J’ai été choquée par un gigantesque panneau immobilier planté là. « Ici bientôt, des appartements neufs prolongés de beaux extérieurs* » y lit-on. Et l’astérisque a son importance ! En se contorsionnant et en chauffant ses lunettes, ton père est parvenu à déchiffrer « *pour la plupart ». J’en reste encore toute interdite. Comme me l’a soufflé une collègue l’autre fois : on dirait qu’à Dijon, les pauvres n’ont pas le droit à un balcon.

Ça me donne une idée : j’en parlerai à la prochaine réunion de l’Atelier de quartier. Après tout, c’est fait pour que les citoyens s’expriment ?!

Du côté des bonnes nouvelles, carnet rose à Dijon : l’adjoint à l’urbanisme est devenu grand-père. Il n’a jamais mieux porté ses initiales « PP » ! Pour certains, prendre dans leurs bras une vie nouvelle, ça leur fait prendre conscience du temps qui passe et de leur responsabilité vis-à-vis des générations à venir. Espérons que ça nous l’attendrira !

Je te souhaite bon courage pour les derniers jours de travail qui te séparent des vacances. Tes parents chéris t’attendent avec, nous l’espérons, le retour du barbecue !

Gros bisous.
Chantal, ta maman adorée



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Politique locale

Terre d’émeraude communauté : 11.7 Millions en 34 minutes.

Une communauté de communes qui s’engage démesurément avec une réflexion très basique. Comment un conseil de 116 élus de la République peut-il engager la collectivité sur un achat à 11,7 milllions d’euros sans aucune garantie de pérennité ?

Interdiction de manifestation : à la recherche du champignon hallucinogène

Dans son arrêté d’interdiction, la préfecture de Côte d’Or utilise l’union syndical Solidaires 21 comme l’un des éléments justifiant l’interdiction de ce rassemblement. L’arrêté indique notamment « que cet appel à rassemblement a été relayé sur les réseaux sociaux par le syndicat Solidaires 21 » mais aussi « que ces derniers mois, des manifestations organisées par des membres ou collectifs issus de l’ultra-gauche, dont le syndicat Solidaires 21, ont donné lieu à des troubles à l’ordre public à Dijon ». Hallucinant.

Articles de la même thématique : Bétonisation

La cabanade contre L’A69 - 10-11 Février

« Fort·es d’énergies créatrices, d’imagination et de partage des savoirs, animé·es par une volonté d’accueil et une soif de connaissance, nous vous invitons à venir avec vos camarades et vos joies pour concrétiser vos idées de cabanes ou trébuchet, de chansons ou banderolles, d’écoute et de soin le week end du 10-11 février pour un chantier festif, respectueux et déterminé à faire pousser les racines de la résistance face à l’A69. »