[Macon] Le lycée Dumaine en grève le 2 mars


Saône-et-Loire

Communiqué de la section syndicale CGT educ’action du lycée Dumaine

Suite aux discussions au conseil pédagogique et au conseil d’administration, un constat s’impose :
Nous n’avons rien obtenu... passons à l’action !

Nous sommes confronté.es depuis le début de l’année à un manque de discussion avec la direction. Ce problème a été soulevé à plusieurs reprises. Les récents échanges au Conseil pédagogique et au sein de Conseil d’administration ont montré que la colère était largement partagée par les collègues.

Cette colère légitime est née dans le constat que chaque année passant notre employeur nous retire davantage de moyens pourtant nécessaires à la réalisation de nos missions. Que l’on soit personnel enseignant comme non- enseignant ce constat est largement partagé.

La section syndicale CGT Éduc’action 71 de l’établissement refuse que ce constat ne débouche sur aucune action concrète. Nous refusons de laisser la résignation s’installer et miner notre collectif de travail. C’est nous qui faisons tourner quotidiennement l’établissement, c’est à nous décider de son fonctionnement. Voici ce que les personnels réunis en Heure d’information syndicale réclament :

  • Une augmentation de la dotation horaire globalisée afin de maintenir l’ensemble des dédoublements actuels en Bac pro, de garantir le dédoublement de l’ensemble des cours en CAP et 3PPM, des heures d’accompagnement personnalisé dans toutes les classes (consolidation et orientation) ;
  • Une dotation de 9 ETP AED et 2,5 ETP CPE pour notre établissement ;
  • Un poste supplémentaire au secrétariat des élèves ;
  • La création d’un poste supplémentaire d’infirmier.ère de l’éducation nationale supplémentaire dans notre établissement ;
  • Le renforcement de la présence a minima à mi-temps des collègues Assistantes sociales et Psy-EN ;
  • Une augmentation de la dotation horaire globalisée afin de pouvoir dispenser un enseignement de qualité à nos élèves.

Nous nous opposons à toute suppression de poste dans notre établissement

Le mercredi 2 mars nous sommes toutes et tous convoqué.es à une formation institutionnelle. Alors que nous disons les un.es et les autres que nous n’avons pas assez de moyens pour fonctionner, alors que nous ne sommes pas écouté.es, allons-nous écouter docilement et passivement le discours institutionnel déconnecté de la réalité de la vie des établissements et de leurs enjeux ?

Un préavis de grève a été envoyé au Rectorat !

Nous obtiendrons que ce que nous sommes prêt.es à aller chercher par notre mobilisation.

Tous.tes en grève le mercredi 2 mars !

Rassemblement à 12h devant l’établissement



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Ici comme ailleurs, pour un féminisme décolonial et anticapitaliste

Une coordination de féministes françaises et internationales rendent hommage à la révolution iranienne : car ici comme ailleurs, la police tue. Pour le 16 septembre et la commémoration du meurtre de Jina par la police des moeurs en Iran, des queer, chercheuses, féministes iraniennes, travailleuses et travailleurs du sexe, historien.nes, artistes, infirmières... du monde entier élèvent la voix pour contrer le discours libéral !

Marche unitaire contre les violences policières

Marche unitaire samedi 23 septembre 14h place de la Libération.
Le meurtre de Nahel, tué par un policier à bout portant le 27 juin 2023 à Nanterre, a mis de nouveau la lumière sur ce qui doit cesser : le racisme systémique, les violences policières, et les inégalités sociales que creuse la politique de Macron.

Vendanges 2023 : un silence qui ne passe pas !

Malgré un certain silence sur la situation vécue par des milliers de saisonnier.es en Côte d’Or, la situation ne s’améliore pas car rien n’est fait pour que cela soit le cas. Le sort des travailleurs.euses précaires que sont les saisonnier.es des vendanges n’a pas l’air d’être considéré comme il devrait l’être.

Articles de la même thématique : Éducation Nationale

Parents d’élèves en bataille

4 classes de moins en deux ans au colllège de Clairvaux-les-lacs, mais la lutte est ailleurs ! Depuis le 31 Janvier, un collectif de parents d’élèves se mobilise régulièrement pour informer sur l’institution Education Nationale et ses fonctionnements archaïques