Menace d’expulsion des demandeurs d’asile de la rue Becquerel

Remise de courrier et rassemblement le mercredi 8 juillet à 10h devant les locaux de la société Est Métropole, propriétaire du bâtiment, 8 rue Marcel Dassault.

Une petite centaine de demandeurs d’asile de différents pays africains a investi en octobre dernier un immeuble de bureaux rue Becquerel laissé à l’abandon afin d’y trouver refuge. Ils et elles sont de nouveau menacé.es d’expulsion par la force publique à partir du 10 juillet. Ils et elles pourraient se retrouver à la rue alors que les risques sanitaires causés par le Coid-19 sont loin d’être réglés.

Aucun projet - ni travaux, ni vente - n’est annoncé sur les bâtiments qu’ils habitent à l’heure actuelle. Ceux-ci resteront peut-être de nouveau vides pendant de nombreuses années. Les Bâtiments de la CPAM desquels les demandeurs d’asile s’étaient fait expulsés en octobre dernier sont d’ailleurs toujours vides à l’heure actuelle.

Une procédure d’appel pour demander des délais supplémentaires a été lancée sur le bâtiment de la rue Becquerel, mais la société propriétaire et la préfecture pourraient décider de passer outre.
Les habitant.es inquiet.es se rendront donc ensemble devant les locaux de la société Est Métropole, 8 rue Marcel Dassault à 10h mercredi 8 juillet afin de remettre un courrier à M. Coursin, directeur général, de lui expliquer leur situation et de le solliciter pour un rendez-vous en vue de possibles délais supplémentaires, ce jusqu’à ce que des travaux puissent réellement être engagés.

Ils et elles invitent leur soutien à les accompagner pour cette remise de lettre et demande de rendez-vous.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des migrants

L’humanitaire, ce n’est pas ma lutte.

Retour de mission avec l’ONG de sauvetage en mer Seawatch.

Une remise de lettre à la société SEM, propriétaire du bâtiment occupé par des demandeurs d’asile

Une cinquantaine de personnes sont venues assister à la remise du courrier adressé à l’entreprise propriétaire du bâtiment occupé par des demandeur d’asile rue Becquerel, expulsable à partir du 10 juillet. Il s’agit d’une demande de rendez-vous pour trouver une autre issue que l’expulsion.

[Rassemblement de soutien] Être étranger n’est pas un crime !

Un jeune dijonnais d’origine étrangère est attaqué au pénal pour être rentré en France sans visa alors qu’il était enfant. Le collectif soutien asile 21 appelle à se rassembler devant le tribunal jeudi 9 juillet à 8h30 pour le soutenir !

Articles de la même thématique : Squats - Expulsions

Libérons Anton - Vague de répression à Tweebosbuurt

25 personnes ont été arrêtées, 3 squats ont été expulsés, des personnes frappées par la police, agressées par des individus inconnus. Une personne va probablement être déportée dans un pays ou sa vie est directement menacée. Ceci est un appel a l’aide ! Pour demander la libération de Anton, appel à rassemblement le 12/02 devant l’ambassade hollandaise la plus proche de chez vous.

Une semaine contre les frontières et pour de nouvelles solidarités

Programme complet de la Semaine sans Frontières qui aura lieu à la mi-novembre dans tout Dijon : projections, discussions, fête et moments de rencontre avec des collectifs parisiens.

[Fil info] Ouverture d’un nouveau lieu de vie pour les réfugiés à Dijon

Ce dimanche matin à l’aube, les anciens habitants de la CPAM de Chenôve, qui vivaient depuis leur expulsion le 9 septembre dernier sur le chemin des cailloux, un terrain vague le long de la rocade, ont décidé d’officialiser leur installation dans un nouvel immeuble vide.