[Nevers] Mobilisation des oubliés du Ségur le 22 novembre


Nièvre

Plus de 300 salariés du Social et du Médico-social se sont rassemblés de nouveau le lundi 22 novembre devant la préfecture de Nevers pour réclamer une revalorisation salariale de 183 euros net pour toutes et tous.

Plus de 300 salariés du Social et du Médico-social se sont rassemblés de nouveau le lundi 22 novembre devant la préfecture de Nevers pour réclamer une revalorisation salariale de 183 euros net pour toutes et tous.

Une nouvelle journée de grève et de mobilisation est annoncée pour le 7 décembre 2021.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

#42 Grèves

Où il est question des mouvements de grève dans l’éducation social et les milieux médico-sociaux.

Soutien aux salariés du CEA Valduc

Ce vendredi 21 janvier, environ 500 salariés du CEA de Valduc en colère contre leur direction ont manifesté à Is-sur-Tille. Ils réclamaient une hausse de leurs salaires gelés depuis 12 ans. Le Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires leur apporte son soutien et réclame la réorientation de leurs activités vers des activités utiles à l’Humanité.

Avant l’action de prises de terres du 29 janvier dans le Jura, récit du blocage d’une vente aux enchères de vignes

Le 29 janvier, nous nous retrouverons dans le Jura pour une nouvelle action des Soulèvements de la Terre. Cette prise de terre s’inscrira dans un contexte où nos camarades jurassien.nes se lancent dans un bras de fer contre l’accaparement de Terres. Pour vous plonger sensiblement et politiquement dans leur contexte, et se donner du coeur au ventre, nous vous invitons à lire les deux textes suivant avant de prendre la route et les rejoindre la semaine prochaine.