Les étudiants, profs et personnels occupent la Maison de l’Université

À la suite d’une assemblée générale qui avait lieu à midi dans le cadre d’une journée nationale de lutte contre la LPPR, une centaine de personne occupe actuellement une partie de la Maison de l’Université.

Ce jeudi midi, une assemblée générale ouverte aux étudiantes, enseignants, et personnels de l’Université de Bourgogne était appelée par plusieurs syndicats dans le cadre d’une journée nationale de lutte contre la LPPR (Loi de Programmation de la Recherche).
Les participantes à cette assemblée ont décidé vers 13h30 d’aller occuper la Maison de l’Université, siège de la direction de l’Université de Bourgogne.
L’assemblée s’est poursuivie dans la salle des actes où se réuni habituellement le conseil d’administration de l’université. L’occupation des lieux jusqu’à 22h a été approuvée.

JPEG - 493.9 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Université

Rentrée universitaire 2020 et LPPR : assemblée générale le 24 juin

Après deux mois de confinement et de suspension des luttes, les syndicats du personnel de l’université de Bourgogne appellent à une assemblée générale mercredi 24 juin, pour s’organiser contre la généralisation de l’enseignement à distance et contre la LPPR.

Gazette (des confiné·es) # 16 - À vélo, féministes et avec les luttes contre l’extrême droite et l’agroalimentaire breton

Cette semaine, on fait un petit tour des appels féministes pour s’organiser, on se motive contre l’extrême droite, contre Parcoursup, contre le numérique obligatoire dans l’enseignement et on s’enjaille à reprendre le vélo. On s’interroge aussi sur la production scientifique : seconde vague ou non ? Municipales ou non ? Et enfin, on soutient les journalistes en lutte en Bretagne contre l’agroalimentaire.

La Gazette des confiné·es #13 - La nicotine, les sous de la science et notre présent

Dans cette Gazette, on découvre tout ce qu’on risque de conserver de l’état d’urgence sanitaire, on voyage à travers la France en lutte, on observe les dessous peu attrayants du financement de la recherche scientifique, on se rend compte qu’on lance des expériences de psycho sociale à l’école et on évite de se précipiter sur la nicotine, quelle que soit sa forme.

Articles de la même thématique : Syndicalisme étudiant

Assemblée générale des étudiants de l’université de Bourgogne

Assemblée générale des étudiant·es de l’université de Bourgogne au sujet de la réforme des retraites et de la grève qui (...)

Assemblée Générale des étudiants

À l’appel de Solidaires Etudiant.e.s Dijon
Mardi 26 novembre 2019 de 12h à 14h Salle R27A Bâtiment Droit-Lettres, (...)

#LaPrécaritéTue : une centaine de personnes réunies à Dijon

Vendredi dernier, un étudiant lyonnais s’est immolé par le feu en dénonçant la précarité des conditions de vie étudiantes.
À l’appel du syndicat Solidaires Étudiant·e·s, une centaine de personnes se sont réunies place du Bareuzai mardi 12 novembre pour dénoncer cette situation.