Préparer dès maintenant la reconversion des activités militaires du CEA



La 24e vigie anti-nucléaire s’est tenue quelques jours après la manifestation de 300 salarié·es du CEA-Valduc à Is-sur-Tille, l’occasion pour le collectif BFC pour l’abolition des armes nucléaires d’aborder la question de l’avenir professionnel des salariés et de la reconversion inéluctable des activités militaires du site à des activités civiles.

Le 24 janvier 2022, à Dijon sur la place Darcy, et à Moloy, près du site du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Valduc qui assure la maintenance et la modernisation des 290 armes nucléaires françaises, 20 lanceurs d’alerte du ‘Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires’ (CBFCAAN) ont déployé des banderoles. Ils appellent

  • au respect par la France de l’art. 6 du Traité de non-prolifération (TNP) auquel elle a adhéré en 1992 et dont elle viole allègrement l’esprit et la lettre,
  • à l’adhésion de la France au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), devenu depuis le 22 janvier 2021 la norme du droit international,
  • et à la reconversion à des activités pacifiques des sites CEA-DAM, dont celui de Valduc

Double anniversaire

1 - Cette 24 ème vigie a eu lieu un an après la date d’entrée en vigueur (22 janvier 2021) du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), par lequel les États parties s’interdisent « la mise au point, l’essai, la production, le stockage, le transfert, l’utilisation et la menace de l’utilisation d’armes nucléaires, en raison des conséquences humanitaires catastrophiques qu’entraînerait leur utilisation. »
L’avis positif des Français pour ce traité s’est manifesté à différentes reprises entre une majorité (67 %, en 2018) qui souhaite l’adhésion à ce traité ou encore par la multiplication du nombre de parlementaires et de villes qui le soutiennent (57 villes, dont des villes comme St Étienne gérées par des maires du parti ‘Les Républicains’).
Depuis le 22 janvier 2022 est ouverte à la signature des français une pétition au Président de la République, demandant que la France participe comme observatrice à la première conférence des États parties au TIAN, prévue à Vienne (Autriche) du 22 au 24 mars 2022.
2 - La vigie a eu lieu deux ans après la première vigie mensuelle (9 janvier 2020) organisée par les citoyens de Bourgogne-Franche-Comté pour attirer l’attention des Français, de leurs dirigeants, de la Direction et des salariés du CEA sur les risques (notamment le tritium) présentés par site pour les salariés et pour l’environnement proche, et sur la nécessité de se préparer à une reconversion.
Malgré les nombreuses demandes formulées depuis 2014, lettres, manifestations, vigies mensuelles, proposition d’intermédiation déclinée, etc., la Direction du CEA-Valduc refuse de recevoir les représentants du CBFCAAN et les ignore superbement.

La manifestation des salariés du CEA-Valduc

Le 22 janvier 2022, environ 300 salariés du CEA-Valduc ont manifesté à Is-sur-Tille pour protester contre leurs conditions de travail. Des membres du CBFCAAN les ont rejoints pour demander que la Direction du CEA se préoccupe enfin de leur devenir professionnel.
En effet, la France sera tôt ou tard amenée à adhérer au TIAN, et donc à abandonner ses armes nucléaires, et en tous cas à respecter ses engagements dans le cadre de l’art. 6 du TNP, et donc à cesser de moderniser ses armes nucléaires.
Plus la reconversion des salariés du CEA-DAM affectés aux armes nucléaires sera anticipée et pensée en concertation avec eux, moins elle sera difficile. Les pistes de reconversion existent pourtant : spécialisation dans le démantèlement des armes nucléaires, développement des énergies renouvelables, recherche pour rendre les déchets nucléaires moins toxiques et dangereux, santé, etc.
Qui peut douter que les salariés préfèreraient travailler à des activités pacifiques utiles plutôt que contribuer à pervertir la science à des fins de destruction ?

Comment les citoyens peuvent-ils soutenir le TIAN ?

  • Signez la pétition au Président de la République pour que la France participe comme observatrice à la première conférence des États parties au TIAN à Vienne en mars 2022. QR Code ci-desssus.
  • Écrivez à votre Maire, afin que votre commune signe l’Appel des villes d’ICAN pour le désarmement nucléaire, à votre Député et Sénateur pour que la France adhère au TIAN.
  • Questionnez votre banque sur son financement de la bombe atomique en participant à la campagne d’action sur ce thème.
  • Intéressez-vous aux armes nucléaires, aux questions de sécurité internationale et aux alternatives de défense de la démocratie.

Les vigies et actions non-violentes menées par le ‘Collectif Bourgogne Franche Comté pour l’abolition des armes nucléaires’ s’inscrivent dans le cadre d’ICAN, ’Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires’ (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), prix Nobel de la paix 2017, et dans la suite des précédentes victoires de l’ONU : interdiction des armes biologiques (1972), des armes chimiques (1993), des mines antipersonnel (1997), et des bombes à sous-
munitions (2008).
Découvrez l’historique avec photosdes actions à Dijon et Valduc depuis 2014.
Informez autour de vous surles sept vices de la dissuasion nucléaire.

Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires
http://abolitiondesarmesnucleaires.org - abolitiondesarmesnucleaires@orange.fr - 06 14 24 86 96

PDF - 355.9 ko
Le communiqué en version pdf


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Articles de la même thématique : Nucléaire

77 ans d’Hiroshima & Nagasaki - Actions antinucléaires à Dijon

À l’occasion de la commémoration des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki des 6 et 9 août 1945, des actions ont eu lieu à Dijon pour faire cesser les activités du CEA de Valduc qui fait la maintenance de 290 bombes nucléaires à 45 km de Dijon.

Festival les Bure’lesques : programme et infos pratiques

Du 5 au 7 août 2022, pour sa 3e édition, le festival de résistance au projet toxique d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo/Bure pose ses chapiteaux à Hévilliers, sur un magnifique terrain vallonné, comme en 2019. À bientôt dans le sud meusien !