Rassemblement pour la Journée internationale du 8 mars

A l’occasion de la Journée internationale du 8 mars, un collectif d’associations et organisations syndicales dijonnaises propose un rassemblement le dimanche 8 mars à Dijon, de 14h à 18h sur la place Darcy. Rejoignez-nous pour discuter et échanger !

Si nous n’agissons pas, le patriarcat aura encore de très beaux siècles devant lui : il est plus que temps de le remettre en cause. Son démantèlement ne se fera pas en un jour : nous avons besoin d’un mouvement féministe soudé et combatif. Tel est le constat qui a guidé l’idée, puis la coordination du rassemblement de ce dimanche.

Nous sommes nombreux-euses à être engagé-e-s dans la lutte contre le patriarcat moderne. Il y a d’abord les militantes féministes qui agissent toute l’année collectivement et individuellement en dénonçant le patriarcat et son imbrication avec les discriminations systémiques, en rendant visible le travail domestique invisible, en mettant au jour l’inefficacité de toutes les politiques qui ne remettent pas en cause le système économique capitaliste, en insufflant des nouvelles façons d’éduquer les enfants, en levant les tabous liés à la sexualité, et en créant du lien entre toutes les victimes de la domination masculine pour leur permettre de se rencontrer / d’être plus fort-e-s / d’organiser la résistance. Il y a aussi les organisations syndicales qui agissent sur les lieux de travail, combattant les inégalités de salaires, accompagnant les victimes de violences sexistes et sexuelles, s’organisant contre une réforme des retraites particulièrement défavorable aux femmes et aux précaires. Il y a enfin les associations qui portent la lutte contre les discriminations simultanément avec leurs autres actions pour le respect de nos droits à tou-te-s.

À l’heure où le gouvernement veut se passer de l’avis de tou-te-s à coup de 49-3 sur une réforme des retraites qui défavorisera particulièrement les femmes, où un criminel recherché est récompensé par une industrie cinématographique aux relents masculinistes, où les médias se font les portes-voix de groupes « féministes » transphobes minoritaires, il devient nécessaire de se rassembler et de travailler ensemble dans une même direction : la fin du patriarcat, de cette domination masculine qui prône davantage la compétition féroce que la solidarité.

Le Collectif 25 Novembre, les Orageuses, AIDES BFC, la Ligue des droits de l’Homme, ATTAC, le Collectif contre l’islamophobie en France, les organisation syndicales CGT, FSU et Solidaires 21, les associations étudiantes Artémis et Diversités, seront présent-e-s sur la place Darcy ce dimanche 8 mars.

JPEG - 219.8 ko

Plusieurs stands seront tenus toute l’après-midi par les organisations syndicales et associations. Plusieurs expositions et un stand librairie féministe seront aussi sur place. Les organisations féministes et des personnes concernées proposeront trois temps d’échanges thématiques sur le travail du sexe, la trans-identité et la non-binarité, le féminisme et la sororité.

Le moment fort aura lieu à 16h, autour d’une performance collective de dépôt des outils du travail domestique invisible (ramenez vos casseroles et gants de ménage !) et de déclarations des différentes organisations participantes. Rejoignez-nous !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

[Besançon] Parce que la Justice ne suffit pas : Soutenons La Meute !

En octobre dernier a eu lieu le procès de Guillaume Dujardin, metteur en scène et professeur en DEUST Théâtre à Besançon, une formation de deux ans post-bac autour du théâtre. Face à lui 10 de ses ancien.nes étudiant.es le poursuivent pour agressions, harcèlements et/ou chantages sexuelles. La force des dizaines de témoignages appuyant ces plaintes et la puissance collective ont amené à la condamnation de Guillaume Dujardin mais ce dernier a décidé de faire appel.

Putes, fières et féministes

Communiqué des travailleur.euse.s du sexe, en réponse aux positions putophobes officielles de la ville de Besançon, et de ses certaines associations locales.

Articles de la même thématique : Journée internationale des droits des femmes (8 mars)

Préparation du 8 mars 2020 : réunion le 29 janvier !

Le Collectif 25 Novembre, créé en octobre 2019 dans le but d’organiser la manifestation du 23 novembre contre les violences sexistes et sexuelles, propose une réunion pour lancer l’organisation d’actions le jour autour de la journée internationale du 8 mars.