Rennes : trois manifestantes jugées pour avoir entravé la liberté de manifester du syndicat de police Alliance

Le 5 juillet prochain trois jeunes femmes comparaitront devant le tribunal de Rennes pour répondre des accusations de vol de bien appartenant à autrui et d’entrave aggravée concertée de l’exercice de la liberté d’expression, de réunion ou de manifestation.

Dans les faits, la justice leur reproche d’avoir contesté la présence du syndicat de police Alliance (classé à droite et à l’extrême-droite) dans le cortège de la manifestation pour la défense du service public du 22 mai dernier à Rennes. Un drapeau du syndicat controversé aurait aussi été dérobé. Arrêtées le 30 mai dernier à 6h30 du matin par toute une armada de policiers, fusils mitrailleur et armes de poings à la main, elles ont passé 28 heures en garde à vue et sont depuis astreintes à un contrôle judiciaire stricte. Un rassemblement est annoncé au tribunal ce 5 juillet, en attendant, notre juriste s’est penchée sur cette affaire singulière qui mêle liberté syndicale, corporatisme policier et un usage foisonnant du Droit.

On se souvient, à Rennes, des épiques batailles pour pouvoir rejoindre le centre ville lors des manifestations contre la loi travail, des cortèges scindés à coups de grenades lacrymogènes alors même qu’il n’y avait pas – encore — de débordements, de l’hélico survolant la ville pour repérer les manifestants un peu trop enthousiastes et des murs en plexiglass barrant l’accès au centre historique. On se souvient également que certains policiers rennais n’avaient pas franchement apprécié la diffusion sur les réseaux sociaux, par un journaliste, d’une photo d’eux en intervention assortie d’un slogan nazi, au point de diligenter une enquête, laquelle débouchait sur des poursuites de la part d’un ministère public décidément prêt à soutenir sa police [1]

Lire la suite sur [LundiMatin-https://lundi.am/Rennes-trois-manifestantes-jugees-pour-avoir-entrave-la-liberte-de-manifester]



Notes

[1C’était évoqué ici : https://lundi.am/Gaspard-Glanz-journaliste-a-ete-interpelle-a-Calais-alors-qu-il-s-appretait-a et Gaspard Glanz était finalement relaxé en première instance, puis de nouveau en appel apparemment pour un problème de prescription de l’action publique. https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/rennes-gaspard-glanz-relaxe-cour-appel-1387863.html

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Rassemblement contre la politique antisociale du gouvernment

Jeudi après-midi 400 personnes se sont rassemblées sur la place de la République contre le plan de relance du gouvernement.

Tribu Festival : deux soirées autour des luttes syndicales

Pour sa 21e édition, qui aura lieu du lundi 28 septembre au dimanche 4 octobre prochain à Dijon et agglomération, le Tribu Festival organise deux soirées autour des luttes syndicales. Programme et présentation.

Journée de mobilisation du 17 septembre : les heures et lieux de rassemblement en Bourgogne Franche-Comté

La CGT, la FSU, Solidaires, la FIDL, le MNL, l’UNEF et l’UNL appellent à faire du jeudi 17 septembre une première journée nationale d’action interprofessionnelle contre les mesures de régression sociales portée par le gouvernement dans son « plan de relance ».

Articles de la même thématique : Justice

Batterie Ministérielle - (De la gestion sanitaire à la Maison d’arrêt de Massama)

Ce texte daté au 10 juillet et traduit ci-après, a été publié le 16 juillet sur Carmilla on line.
Il a valeur de témoignage, d’un traitement contraire à la dignité humaine d’une personne malade, sans doute gravement, et pour ainsi dire privée des soins que son état nécessiterait.

Pas de recette miracle. Perspectives extra-judiciaires face aux agressions sexuelles

Ce texte a été écrit par les meufs de la Caisse de Solidarité de Lyon (puis validé par l’ensemble du collectif), à la suite de débats qui traversent un grand nombre de collectifs militants depuis de nombreuses années. Sans prétendre apporter des solutions définitives, il vise à alimenter la réflexion sur les alternatives à la justice étatique, y compris la gestion des agressions sexuelles.

[Lons le Saunier] Compte-rendus du procès 5G

Lundi 20 juillet, deux hommes étaient jugés à Lons le Saunier, accusés d’avoir incendié une antenne relais téléphonique dans le Jura ainsi que le Mac Do de Champagnole. Les juges, du haut de tout leur mépris de classe, les ont envoyé en prison pour 3 et 4 ans ferme avec mandat de dépot. Récit du procès.