Repas de soutien de la CNT 21

Jeudi 12 Avril 20H au café le CHEZ NOUS

L’union locale de la Confédération Nationale du Travail organise un repas de soutien pour les différentes luttes de l’union locale de DIJON.
Un repas végétarien (avec de la viande de patron issue de circuit court), à prix libre, préparée par les syndiqués de la CNT pour soutenir nos luttes, dans ce contexte de guerre sociale menée par le patronat et l’État sera servi à partir de 20H au café le Chez Nous, impasse Quentin. Nous vous attendons nombreux.ses pour venir nous voir, discuter avec nous, bouquiner, et vous restaurer de façon éthique et engagée !

La CNT est solidaire envers toutes les personnes dans le besoin, ce repas est l’occasion de se nourrir correctement sans subir la loi du marché.

La CNT prône un anarchosyndicalisme et un syndicalisme révolutionnaire de transformation sociale. Une société en rupture avec le capitalisme ! Pour la CNT, le rapport de force doit se faire par la mobilisation de tous et de toutes, en s’organisant dès aujourd’hui dans les syndicats, outil social et économique appartenant aux travailleur.euses et non aux bureaucrates. Le communisme libertaire, projet révolutionnaire porté par la CNT, fondé sur la socialisation et l’autogestion des moyens de production, est une urgence sociale, politique, économique et écologique.



Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour le respect de la vie personnelle des enseignant·es

Par un courriel le dimanche 11 octobre, le corps d’inspection de SVT de l’académie de Dijon sollicite nos collègues pour une réunion en visio-conférence le mardi 13, de 20h à 21h. La vie personnelle des agents n’a pas à être sacrifiée au prétexte que le ministre Blanquer s’obstine à modifier l’organisation scolaire dans l’urgence en faisant fi du dialogue social.

[Dijon] Préavis de grève au CHU

« À la demande des agents des équipes paramédicales et médicales du SAMU, les syndicats CGT et CFDT du CHU, soutenus par l’Association des Médecins Urgentistes de France, ont déposé un préavis de grève reconductible à compter de vendredi. Les personnels craignent qu’une réorganisation des services ne conduise à une perte de savoir faire et de moyens humains expérimentés. »