Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

Université populaire de la Maison-phare : Liberté d’expression : quelles limites pour les associations ?


Maison-phare

Liberté d’expression : qu’en est-il aujourd’hui pour les associations et organisations ? Quels effets a eu, par exemple, le Contrat d’Engagement Républicain sur l’expression politique et les prises de positions associatives dans le débat public ? Les acteurs et actrices du monde associatif sont-ils oui ou non soumis à une restriction du droit à l’expression d’une opinion politique ?

🔸UNIVERSITÉ POPULAIRE🔸

Jeudi 6 juin à la Maison-phare / 18h30 (visuel ci-dessous)

« Liberté d’expression : quelles limites pour les associations ? »

« La liberté d’expression octroie à tout individu le droit d’exprimer ses opinions (sous la forme écrite, orale, audiovisuelle...) sans risquer d’être sanctionné. Cette liberté est consacrée dans le droit français par la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen, qui fait partie du bloc de constitutionnalité. Il s’agit d’une liberté fondamentale. La liberté d’expression permet et conditionne l’exercice d’autres droits et libertés tels que la liberté d’opinion, la liberté de la presse, la liberté de manifestation ou le droit de grève. » - Extrait du site www.vie-publique.fr<http://www.vie-publique.fr>

Mais qu’en est-il aujourd’hui pour les associations et organisations ? Quels effets a eu, par exemple, le Contrat d’Engagement Républicain sur l’expression politique et les prises de positions associatives dans le débat public ? Les acteurs et actrices du monde associatif sont-ils oui ou non soumis à une restriction du droit à l’expression d’une opinion politique ?

Venez en échanger collectivement !
Invitation à diffuser largement

Co-organisée par ATTAC 21, la Ligue des Droits de l’Homme, la Maison-phare et le Pôle d’Économie Solidaire

Mode de garde des enfants et grignotage prévus sur place.

JPEG - 980.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Pression - Censure

Interdiction de manifestation : à la recherche du champignon hallucinogène

Dans son arrêté d’interdiction, la préfecture de Côte d’Or utilise l’union syndical Solidaires 21 comme l’un des éléments justifiant l’interdiction de ce rassemblement. L’arrêté indique notamment « que cet appel à rassemblement a été relayé sur les réseaux sociaux par le syndicat Solidaires 21 » mais aussi « que ces derniers mois, des manifestations organisées par des membres ou collectifs issus de l’ultra-gauche, dont le syndicat Solidaires 21, ont donné lieu à des troubles à l’ordre public à Dijon ». Hallucinant.

Articles de la même thématique : Répression

Rassemblement contre la répression coloniale en Kanaky

À l’appel du Mouvement Kanak en France et plus largement du Collectif Solidarité Kanaky, des rassemblements sont prévus ce Lundi soir à 18h devant 11 prisons ou maisons d’arrêt en France Métropolitaine où sont détenus 11 membres de la CCAT (Cellule de coordination des actions de terrain, mouvement indépendantiste Kanak) dont Christian Tein, reconnu comme un leader, à Mulhouse et Brenda Wanabo Ipeze à Dijon.

Abolir les prisons ? Rencontre avec Gwenola Ricordeau

Jeudi 6 juin, Gwenola Ricordeau nous présentera son livre Brique par brique, mur par mur, une histoire de l’abolitionnisme pénal. La présentation sera suivie d’un temps d’échange, puis d’un repas et d’une projection de Sur les toits (Nicolas Drolc, 2014).