Véran et Castex à Dijon : la CGT Santé et Action Sociale ne demandera pas à être reçue.



Le ministre de la santé Olivier Véran et le premier ministre Jean Castex sont annoncés au CHU de Dijon ce samedi après-midi. Le syndicat CGT Santé et Action Sociale de Côte d’Or ne demandera pas à être reçu.

Communiqué de l’Union Syndicale Départementale CGT Santé et Action Sociale de Côte d’Or
Dijon le : 20/11/2020

A 15 heures ce vendredi, la CGT est informée de la venue du ministre de la Santé et peut-être du 1er ministre, à Dijon Samedi 21 novembre de 10h à 16h.
Cette nouvelle tardive et confidentielle traduit la motivation au dialogue social de ce gouvernement.
Aucune proposition n’est faite de recevoir les personnels de la santé et Action Sociale, alors que cette 2e vague de covid touche encore plus violemment les personnels soignants et les soumet à des conditions de travail intenables.
Nous aurions voulu évoquer avec lui les problèmes suivants :

  • Le manque de lits
  • Le manque de personnels diplômés
  • La revalorisation des salaires bien en-dessous des 300€ exigés lors du Ségur ; pour tous les personnels y compris ceux des services et établissements médico-sociaux, pour l’instant, exclus
  • La suppression du jour de carence pour les arrêts covid et ou les attentes de résultats de tests
  • Une reconnaissance totale, des personnels touchés par la covid, en maladie professionnelle. Et non pas basée sur la mise en oxygénothérapie. La covid génère des séquelles et des arrêts longs même en l’absence de cette thérapeutique.
  • L’arrêt des fermetures de lits (Beaune et moins 10 lits)
  • Le respect des préconisations de la CPAM l’arrêt pendant 7 jours des personnes covid +, asymptomatiques. A ce jour, dans de nombreux établissements, les salariés sont priés par leur encadrement de continuer à travailler.

Nous ne pouvons que constater le mépris et l’évitement du gouvernement envers les personnels de santé, action sociale et les usagers de ces services.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Pour les sages-femmes, maintenant assez joué : game ovaire !

Pour la 5e fois cette année, les sages-femmes de Côte-d’Or seront en grève ce vendredi. Le 7 octobre, les sages-femmes étaient plus de 6000 à manifester à Paris : une mobilisation sans précédent ! Leurs attentes n’ont toujours pas été entendues. C’est pourquoi, du 22 au 24 octobre, les sages-femmes des maternités publiques, privées et exerçant en libéral appellent à un week-end noir.

Assistants d’Education d’Hippo : une situation scandaleuse !

Début octobre, les assistant·es d’éducation du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon ont reçu leurs salaires avec parfois plus d’une semaine de retard. « La modicité des salaires, la précarité des contrats, les missions pour autant exigées de ces collègues justifient que les salaires soient versés à temps, c’est non seulement une question économique, mais aussi une question de respect pour des personnels qui ont souvent le sentiment d’être méprisés. »

Articles de la même thématique : Politique française

Accueil de Valérie Pécresse dans l’Yonne

Mardi 12 octobre, c’est 12 activistes de l’Assemblée Populaire d’Auxerre et du Collectif Anti Pass Sanitaire 89 qui se sont rejoint pour répondre à l’invitation de leur député Guilaume Larrivé afin de rencontrer Valérie Pécresse, candidate à la présidentielle.