[Yonne] Un gendarme mis en examen pour le meurtre d’un homme en décembre 2020

Jeudi 18 février, un gendarme de la brigade de Tonnerre (89) a été mis en examen pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Le 28 décembre 2020, à Mélisey, près de Tonnerre, il a abattu de deux balles un homme de 56 ans. Les gendarmes intervenaient pour maitriser l’homme qui avait menacé des passants en pleine rue avec un couteau de boucher. D’après la version des gendarmes l’homme aurait d’abord fuit dans les champs en les voyant puis il se serait retourné pour les attaquer. Les gendarmes auraient d’abord tenté sans succès de l’immobiliser à coup de Taser, avant de l’abattre de deux balles.
Le gendarme incriminé n’a pour l’heure fait l’objet d’aucune mesure de suspension.

D’après Bastamag, depuis 1977, 10 à 15 personnes en moyenne meurent chaque année suite à des opérations de police. Ces dernières années le chiffre est en hausse et tourne plus autour de 25 morts par an. Dans la très grande majorité des cas, ces crimes restent impunis.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Violences policières

Manifestive acte 2 : Décrétons l’état d’urgence culturel

Acharnement judiciaire contre la fête libre, chars censurés dans de nombreuses villes, manifestations interdites, répression policière… L’arsenal judiciaire bat son plein pour étouffer toute mobilisation autour de la fête libre. Nous répondrons avec nos basses et nos caissons pour une nouvelle manifestation samedi 6 mars !

Articles de la même thématique : Crimes policiers

En 2020, 27 décès suite à une intervention des forces de l’ordre, dont 12 pendant le confinement !

Qu’elles soient soit légitimes, discutables ou illégales, Basta ! poursuit son recensement des interventions policières létales. 27 décès sont survenus en 2020 dont onze tués par balles – deux lors d’opérations anti-terroristes – et sept suite à un « malaise » en détention ou asphyxiés lors d’une interpellation. Voici le bilan que l’IGPN se refuse de faire.