Zemmour à Saulieu : grande mobilisation contre la pensée d’extrême-droite


Morvan

Communiqué de Solidaires 21,
Face aux mensonges et à la haine, montrons notre unité dans notre diversité ! Ramenons nos plus belles couleurs, nos plus beaux drapeaux, nos plus belles banderoles !

Après l’annulation d’un déplacement de Zemmour à Dijon en novembre 2021, après une réunion publique organisée par ses sbires en catimini où les forces de police étaient plus nombreuses que leurs militant.es le 29 janvier 2022 à Dijon, voici que le candidat raciste et réactionnaire souhaite tenir un meeting à Saulieu ce samedi 12 février.

A l’initiative de l’intersyndicale de Côte-d’Or (CGT, FSU et SOLIDAIRES), rejointe par un nombre toujours croissant d’organisations associatives, de collectifs et de partis politiques, la manifestation « pour les libertés et contre les idées des extrêmes droites » prévue ce samedi 12 février à Saulieu s’annonce massive. En plus des organisations du département, de nombreuses organisations des territoires limitrophes et d’associations du Morvan appellent, elles aussi, à prendre part à cette mobilisation d’ampleur !

Nous invitons toutes les personnes à mobiliser autour d’elles en collant des affiches, en informant largement et bien évidemment en prenant part à la manifestation. Celle-ci se déroulera dès 13h et partira de l’angle des avenues de la Gare et Bernard Loiseau (anciennement rue d’Argentine) !
Si les « sujets fétiches » des extrêmes-droites sont d’ores et déjà sur le devant de la scène de cette campagne présidentielle, il nous apparaît plus que jamais nécessaire de montrer notre détermination à défendre une autre vision de la société reposant sur des valeurs de solidarité, d’entraide et de justice sociale !

De surcroît, nous savons que l’immonde Zemmour va vouloir surfer sur l’histoire riche et singulière du Morvan, la tordant à souhait pour se l’accaparer comme il en a désormais coutume, et cela n’est pas envisageable !

Face aux mensonges et à la haine, montrons notre unité dans notre diversité ! Ramenons nos plus belles couleurs, nos plus beaux drapeaux, nos plus belles banderoles !

Pour une société juste et solidaire !

Samedi 12 février 2022
Dés 13h00
à l’anlge des avenues Bernard Loiseau
(anciennement rue d’Argentine) et de la Gare
Saulieu
JPEG - 86 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Syndicalisme

Vous avez fait un choix, Mme la Députée

Lettre ouverte du collectif AESH 21-71 (Accompagnante des Elèves en Situation de Handicap) à la députée Claire Guichard, après ses propos tenus à l’assemblée nationale : « La vie est faite de choix, beaucoup d’AESH choisissent ce statut pour avoir les mercredis et les vacances scolaires, et elles assument. »

#73 Treize mille

Où il est question de la manifestion du 19 janvier 2023 et des suivantes

Articles de la même thématique : Fascisme

Écofascismes - présentation discussion avec l’auteur

Antoine Dubiau viendra présenter son livre le jeudi 26 janvier à 19h à l’espace activité des Tanneries.
« Écofascistes ! » est parfois lancé comme une insulte pour discréditer les mouvements écologistes, qualifiés alors de « totalitarisme vert », l’auteur prend le parti d’analyser et théoriser ce à quoi le terme « écofascisme » peut concrètement et précisément faire référence. Pour cela il identifie un double mouvement qui relève à la fois de la fascisation de l’écologie et de l’écologisation du fascisme.

[Besançon] Manifestation antifasciste vendredi 27 janvier

Le vendredi 27 janvier 2023 à 13h30 une manifestation a été appelée devant le TGI de Besançon, en marge du procès de deux militants d’extrême-droite qui avaient profané une statue de Victor Hugo le 20 novembre dernier.