Précaires Solidaires 21

Précaires Solidaires est une union syndicale de chômeurs, chômeuses et précaires de tout secteur, rattachée à l’Union Locale Solidaires 21, visant tout d’abord à nous rassembler pour nous défendre contre les contrôles et sanctions menées par les administrations, et donc rompre avec l’isolement que nous imposent nos conditions de vie précaires.

Nous tenons une permanence, tous les jeudis de 14h à 17H, à la maison des syndicats, 6 Rue Pierre Curie, 21000 Dijon.

Hors de ces temps vous pouvez nous contacter à : bureauprecairesolide[at]riseup[point]net
ou sur Twitter : @PrecaireSolid

  • Une zone de non-droit à Dijon

    Nous avions déjà émis l’hypothèse qu’au 221B baker street, Valentin Voinson, le propriétaire, avait trouvé un moyen bien à lui de résoudre les énigmes que lui posait le code du travail.
    Aujourd’hui un salarié témoigne preuves à l’appui que les méthodes de Valentin, sont plus que limites.

  • S ou ADN, peu importe les lettres : nique le fichage !

    Gilets jaunes, consommateurs de shit, migrantes, supporters de foot aimant la pyrotechnie, web-masters de site alternatif, faucheuses d’OGM... chacun·e d’entre nous peut être amené·e à ce qu’un·e flic veuille lui prendre son ADN et/ou ses empreintes pour les faire rentrer dans les fichiers.
    Pourquoi nous voulons réaffirmer notre opposition au fichage.

  • Moins de courtoisie, plus de Georges Courtois !

    Le Samedi 16 Mars, des symboles sont partis en fumée ; nous ne sommes pas du genre à pleurer sur le sort du Fouquet’s, son incendie n’étant que mérité tant la violence de classe que colporte ce lieu nous révolte.

  • Permanence bordélique et juridique

    Si t’es emmerdé par ton patron, Pôle Emploi, la CAF, la justice...
    Passe nous voir à la permanence de Précaires Solidaires.
    Les jeudi de 14h à 17H, 6 Rue Pierre Curie, 21000 Dijon.
    Hors de ces temps (...)

  • Tout le monde déteste la précarité

    Être précaire, c’est d’abord la situation de toute personne dont l’emploi est instable, bassement rémunéré, suspendu aux fluctuations capricieuses des marchés économiques. Mais nous dirions que c’est aussi beaucoup plus que ça. La précarité est un style de vie qu’on prétend nous imposer : la vie périlleuse.

0 | 10