#26 La journée du 1er mai



Où il est question du déroulement de la manifestation et de la free-party du 1er mai.

Dijoncter est accueilli sur les ondes de radio campus tous les mardis matins.
Toutes les chroniques audio sont à retrouver dans la rubrique « Sur l’onde ».}

Chronique Dijoncter - #26 La journée du 1er mai
Mardi 4 mai 2021
Chronique pour Radio Campus Dijon

Pour aller plus loin :

Texte :

  • Wha incroyable ce 1er mai, c’est vraiment un truc de ouf !!!!
  • Ouais c’est vrai que c’était cool, surtout à la fin quand on a chanté avec les intermittent·es du spectacle et la batucada !
  • Ah nan pardon je parlais du 1er mai 1906 !
  • Quoi ? Le 1er mai 1906 ? Mais t’es un peu à la bourre de l’actu toi...
  • T’as pas lu le récit de la manif ? J’vais te dire, en 1906, le 1er mai c’était quelque chose...
  • Ah nan j’ai pas lu...
  • À Dijon, les gens s’étaient retrouvé sur la place wilson, mais à l’époque c’était la place du peuple. 500 syndicalistes sont partis en manif et ont été suivis par un millier de personne. La manif est partie vers la rue du Tranvaal et a brisé les vitres d’une usine de métallurgie dont les ouvriers n’avaient pas pu faire grève. Idem rue d’Auxonne et place du 30 octobre, pour finir à la bourse du travail qui était à l’époque place du théâtre. Là les flics rentrent dans la bourse pour arrêter un anarchiste antimilitariste, et tout le monde réplique en les mettant dehors à coup de pierre !
  • Ah ouais en effet, pas exactement la même ambiance que samedi...
  • À l’époque ils luttaient pour la journée de 8h. Sur une photo on voit le grand théâtre avec une grande banderole noire « Nous voulons la journée de 8h ».
  • C’est marrant, samedi aussi on est parti de Wilson et arrivé au Théâtre. Et sur le théâtre, il y a aussi une grande banderole noire avec écrit « Quel avenir ? »
  • C’est vrai que les slogans ont bien changé...
  • Ouais, la manif de samedi était sûrement moins offensive que celle de 1906, mais elle était sûrement un peu plus hétérogène dans sa composition : bien sur il y a avait classiquement plusieurs syndicats, mais il y avait aussi un cortège de l’Engrenage avec une grande banderole « La terre à ceux qui la travaille »
  • Eh eh, bien pensé pour la fête du travail !
  • Un cortège des intermittents du spectacle, qui était en tête de la manif avec une super batucada, un cortège de convergence des luttes,...
  • Un cortège de convergence des luttes ?
  • Oui tu sais, c’était le cortège avec des drapeaux de différentes couleur et un mur de son. Et puis le cortège de Lutte Ouvrière auquel il faut rentre hommage pour avoir chanté l’internationale pendant 2h sans fatigué ! Avec la techno du cortège précédent, on aurait dit un remix.
  • C’est peut-être ça la convergence des luttes finalement.
  • Ils auraient du la passer à la soirée de Couchey le soir...
  • Ah mais d’ailleurs je t’ai pas vu à cette soirée ?
  • Ouais ben faut dire que j’ai passé un bon bout de soirée dehors...
  • Ah bon ? T’as pas réussi à entrer ?
  • Ben non, j’ai passé 5h sur le trottoir, au milieu de gens venus de super loin... Moi j’avais jamais fait ça de ma vie mais y’avait des gens qui avaient l’air habitué à passer des heures dans leur voiture avant de réussir à rentrer, comme si ça faisait parti du jeu !
  • Mais vous attendiez quoi ?
  • Ben on attendait une fenêtre pour entrer, y’a des gens qui couraient entre deux flics quand ils avaient le dos tourner, d’autres qui faisaient groupe pour foncer tous ensemble, d’autres qui cherchaient des entrées cachées... On se croisait et on échangeait nos stratégies, c’était une sacrée ambiance !
  • Ben dedans c’était super chouette, tu voyais que les gens avaient vraiment besoin de se retrouver et de faire la fête ensemble. Et puis il y avait une chouette attention les uns pour les autres, pour faire attention à ce que personne ne se blesse.
  • Oui moi aussi j’ai trouvé ça chouette. J’suis un peu dépitée de voir l’acharnement médiatique pour dire qu’on est des irresponsables...
  • Moi je comprends que ça soit dur à comprendre pour des gens qui s’empêchent depuis un an de voir leurs amis ou leurs familles, mais j’en peux plus d’avoir le droit de s’entasser dans des rames de métro sur-blindés et de pas avoir le droit de se retrouver dans des moments festifs...
  • En tout cas c’était quand même une chouette journée entre la manif du matin et cette soirée !
  • On remet ça dimanche prochain ? Y’a la marche pour le climat ?
  • Oui, et on se retrouve dans la semaine à l’Engrenage, il y a un appel à venir prendre les petits déjeuners là-bas pour faire face à des nouvelles menaces d’intervention.


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Manifestations

Une caravane résistante pour la vie dans les Hautes Alpes

En septembre 2020, en plein cœur de la pandémie, les zapatistes annoncent aux militant.es du monde entier, qu’ielles vont entamer un voyage du Mexique vers l’Europe, à la rencontre des luttes sur le vieux continent. D’un côté et de l’autre de la frontière alpine, nous avons répondu à cet appel.

Articles de la même thématique : Free Party

Journée « Parlons Teuf » et présentation du ARTAL Collectif

Depuis une trentaine d’années, la culture sound system se bat pour exister. Certains la voudraient cantonner dans l’invisible, mais depuis 6 mois elle a tenu le haut du pavé. Samedi 10 juillet, des acteurs et actrices du milieu de la teuf donnent rendez-vous pour une rencontre aux Lentillères.

Manifestive en Hommage à Steve

Plus personne ne peut le nier : la police brutalise, mutile, tue. Le drame de la Fête de la musique de Nantes en 2019, qui a coûté la vie à un jeune fêtard, nous a rappelé à cette odieuse réalité. Parce que nous voulons continuer à danser la tête haute où nous voulons et quand nous voulons, nous appelons à rejoindre la prochaine Manifestive Dijonnaise le Samedi 19 Juin 2021 à 14h place de la République à Dijon.